La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Education
Publié le jeudi 14 avril 2005

La Cgt condamne les brutalités policières envers les lycéens



La Cgt est aux côtés des organisations de lycéens, des personnels de l’Education et des associations de parents d’élèves en lutte...

Le gouvernement et son ministre de l’Education refusent d’entendre les exigences portées depuis plusieurs semaines par le mouvement, rassemblant personnels de l’Education Nationale, parents, lycéens.

La poursuite de l’action notamment avec les occupations d’établissements scolaires, traduit à la fois le profond mécontentement et les inquiétudes des lycéens quant à leur avenir.
Le recours systématique à la force pour faire rentrer les lycéens dans leurs établissements est inacceptable. La seule méthode possible pour sortir de cette situation passe par la prise en compte de leurs préoccupations et de leurs revendications.

Malgré son vote la loi d’orientation ne répond pas aux exigences d’une école permettant à chaque jeune, à la fois l’accès à la culture et à la citoyenneté, et à l’acquisition d’une formation générale de haut niveau et une qualification professionnelle reconnue.

La disparition de plusieurs milliers de postes, ainsi que plus globalement les choix budgétaires effectués vont accentuer les difficultés et les discriminations dans l’accès au service public d’éducation et à la réussite de chacun.

La Cgt revendique :

- un collectif budgétaire pour restituer les moyens supprimés à la rentrée 2005 et une programmation pluriannuelle de moyens pour répondre à l’ensemble des besoins du service public d’éducation,
- la remise en cause de la loi Fillon et l’ouverture de réelles négociations pour faire du système éducatif le mieux de la réussite de tous, notamment par la lutte contre les discriminations sociales,
- une vraie perspective pour l’emploi et l’avenir des jeunes.

C’est en cela que la Cgt est aux côtés des organisations de lycéens, des personnels de l’Education et des associations de parents d’élèves en lutte.