La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Transport
    Grève illimitée des transporteurs de matières dangereuses dès le 26 mai ›››

    La France en panne d’essence à partir du 26 mai ? C’est bien possible puisque les transporteurs de matières dangereuses, à l’appel de la Fédération nationale des syndicats de transports CGT, qui ont entamé avec le patronat des négociations, ont appelé à la cessation d’activités dès le 26 mai, et ce pour une durée illimitée. À l’origine de ce mouvement de grève, une absence de dialogue social, et un mépris du patronat vis-à-vis des revendications des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Protection des femmes enceintes au travail
    Enfin du concret ! ›››

    Suite aux drames de fausses couches au travail révélés par la CGT à La Courneuve et à Tourcoing, notre interpellation des pouvoirs publics a permis la mise en place d’un groupe de travail du Conseil Supérieur à l’Égalité Professionnelle et d’une mission de l’Anact. Le rapport publié par l’Anact en avril démontre bien, comme le dit la CGT, que les protections pour les femmes enceintes sont très insuffisantes. La CGT s’appuiera sur cet état des lieux pour (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discrimination(s) au travail
    Première action de groupe lancée par la CGT ›››

    Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mardi 23 mai, Frédéric Sanchez, secrétaire général de la fédération de la métallurgie CGT et Sophie Binet, dirigeante confédérale en charge de l’égalité femme/homme, ont annoncé, avec les avocats de la CGT, une action de groupe à l’encontre de la société Safran Aircraft Engines. Safran Aircraft Engines, ex-Snecma, qui compte 12 000 salariés sur les 40 000 du groupe Safran, a déjà été confrontée à des problèmes (...)
    Voir tout le texte ›››
  • GM&S
    La mobilisation se poursuit pour GM&S ›››

    Les salariés prennent acte des engagements du ministre et espèrent que les constructeurs sauront s’engager concrètement sur des volumes de production garantissant une reprise pérenne et aussi sauvegarder le bassin d’emploi creusois. Le développement des territoires est de la responsabilité de l’État, à lui d’y impliquer tous les acteurs. Quand à la situation concurrentielle de l’activité de la Souterraine, elle n’a jamais été mise en cause par les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Philippe Martinez
    « Les ordonnances de Macron sont irrecevables ! » ›››

    Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Philippe Martinez commente la composition du premier gouvernement d’Édouard Philippe, et revient sur la volonté d’Emmanuel Macron de légiférer par ordonnance quant à la réforme du Code du Travail. Que vous inspire ce nouveau gouvernement ?

 Je n’ai pas pour habitude de porter de jugement sur les ministres et sur ce qu’ils ont fait, mais c’est d’abord un gouvernement de communication. L’arrivée de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • CHU de Toulouse
    Grève des infirmières du bloc opératoire de l’hôpital des enfants Purpan ›››

    Face à la dégradation de leurs conditions de travail et au nouveau projet de la direction du CHU de Toulouse, les personnels du bloc opératoire sont entrés en grève jeudi 11 mai et un rassemblement était organisé à l’hôpital des enfants mardi 16 mai. On comptait 25 grévistes sur 32 agents. Pour l’instant la direction ne cède pas à la revendication principale : l’abandon de la réorganisation des plannings. Un autre rassemblement est prévu demain mardi de 10 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Communiqué de la Fédération CGT de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture
    Des ministres pour la marchandisation de l’Enseignement et l’ubérisation de la Culture ›››

    Emmanuel Macron avait annoncé le programme : dérégulation, libéralisation et concurrence. Le choix d’un Premier ministre issu de la droite et du gouvernement qu’il vient de nommer confirme les choix très libéraux du nouveau président ! Les nominations de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Éducation nationale et de Frédérique Vidal à l’enseignement supérieur et à la recherche ne vont pas rassurer les personnels et les usagers de ces services publics. Le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Agents des Direccte
    Une nouvelle fragilisation du droit du travail ›››

    Au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement, les agents du ministère du Travail étaient en grève, ce jeudi, à l’appel d’une intersyndicale CGT-Sud-FO-CFDT-Unsa-CNT, mobilisés pour dénoncer les suppressions de postes dans l’ensemble des services, dont les sections d’inspection du travail. Une situation évoquée par Julien Boeldieu, secrétaire national du SNTEFP-CGT (Syndicat national travail, emploi, formation professionnelle-CGT) lors du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • CGT Intérim
    L’intérim tue, le patronat brise des vies ›››

    En 2014, on a dénombré 39 869 accidents et 64 intérimaires morts au travail. Le triste constat était de même ampleur en 2015. Il y a en effet deux fois plus de risques pour un salarié intérimaire d’avoir un accident que pour un salarié en CDI. « Un éclat métallique a été projeté et lui a perforé le globe oculaire », « sa main a été happée par la machine, plusieurs doigts ont été arrachés », « en rangeant le bidon d’acide, des gouttes lui ont giclé dans l’oeil (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Éducation nationale
    La CGT Éduc’action s’inquiète à plusieurs titres de la nomination de Jean-Michel Blanquer ›››

    La CGT Éduc’action s’inquiète à plusieurs titres de la nomination de Jean-Michel Blanquer qui n’est pas inconnu dans le monde de l’Éducation puisque son dernier passage rue de Grenelle correspond aux ravages de la politique libérale mise en place par N. Sarkozy et L. Chatel. Cette nomination de J-M Blanquer indique que les volontés du président de la République sont bien celles de libéraliser l’Éducation, de casser son caractère national, de fragiliser (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Nouveau gouvernement
    La Fnaf et le SNTEFP s’inquiètent de l’arrivée de Muriel Pénicaud au ministère du Travail ›››

    Directrice générale adjointe du groupe Dassault Systèmes, directrice des ressources humaines du groupe Danone, administratrice d’Orange, responsable de l’agence Business France – « VRP » de la France à l’étranger... Le Curriculum Vitae de la nouvelle ministre du Travail n’augure rien de bon pour les droits des salariés. La Fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf) CGT rappelle dans un communiqué les principaux « faits d’armes » de Muriel (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Lycéens sans-papiers du Val-de-Marne
    Rassemblement devant la préfecture le 10 mai ›››

    Un rassemblement s’est tenu, mercredi 10 mai, devant la préfecture de Créteil, à l’appel du RESF (Réseau éducation sans frontières) soutenu par la CGT-Éduc’action 94. En cause ? La fin de l’année scolaire, qui n’est pas synonyme de grandes vacances pour tous les élèves. En effet, la situation des lycéens sans papiers s’aggrave dans le Val-de-Marne. Ainsi, si parmi les élèves ayant déposé des dossiers de demande de régularisation, certains ont obtenu un (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Nouveau gouvernement
    La PDG de la RATP nommée ministre des Transports ›››

    Suite à la nomination d’Élisabeth Borne en tant que ministre des Transports, la CGT RATP s’exprime dans un communiqué sur les implications de son arrivée au gouvernement. Dans le communiqué, produit le 17 mai au soir, la CGT RATP rappelle que l’action de l’ex-PDG avait été traversée par d’importants dossiers sociétaux, et indique qu’elle quitte ses responsabilités au moment où la RATP doit faire face à des enjeux cruciaux pour les agent et l’avenir du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Droits des LGBT
    Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie ›››

    Aujourd’hui 17 mai, comme chaque année, est célébrée la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Le tract du collectif LGBT de la CGT, publié à l’occasion du 17 mai, le rappelle : « Pour la CGT gagner l’égalité pour tous et toutes au travail comme dans la vie passe par un engagement sans faille contre toutes les discriminations ». Voir le tract. Et le collectif d’ajouter : « Les discriminations à l’embauche ou à la promotion sont (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Hotellerie
    Les salariés du Campanile tour Eiffel repartent en grêve ›››

    Le syndicat CGT hôtels de prestige et économiques expose les revendications du personnel en grève illimitée dans un communiqué paru le 16 mai. Après 28 jours de grève au printemps 2016, les salariés du Campanile tour Eiffel avaient finalement obtenu satisfaction. Dans le protocole d’accord signé le 18 avril 2016, les deux parties s’étaient engagées à créer un climat serein dans l’entreprise. Malheureusement, l’employeur n’a pas joué le jeu. La direction (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discrimination syndicale
    Rassemblement devant l’Hôtel de ville de Rueil-Malmaison ›››

    Afin de protester contre les attaques que subit le syndicat CGT des agents territoriaux de la ville de Rueil-Malmaison, l’Union départementale CGT des Hauts-de-Seine et la Fédération CGT des services publics appellent à un rassemblement devant l’Hôtel de ville le jeudi 18 mai à partir de 10 heures. Créé en 2014, le syndicat CGT des agents de la ville de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) est la cible d’attaques incessantes de la part de la mairie. Que (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Convention collective des entreprises de services à la personne
    Le Conseil d’État donne raison à la CGT ›››

    Dans un arrêt rendu public, le Conseil d’État a annulé partiellement l’arrêté d’extension de la convention collective nationale des entreprises de services à la personne (IDCC 3127). Cette décision s’appuie sur les conclusions de la CGT visant à faire annuler des dispositions particulièrement régressives et devrait permettre aux salariés du secteur – très majoritairement des femmes – d’obtenir une rémunération plus importante et de préserver leur santé. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Infographie
    Chute de la part de l’industrie dans l’économie des grands pays européens, à l’exception de l’Allemagne ›››

    De 1995 à 2015, dans l’ensemble de l’Union européenne, la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière a augmenté de 61 % en valeur. Mais sa part dans l’ensemble de l’économie a reculé, de 19,6 % à 15,9 %. !function(e,t,s,i)var n="InfogramEmbeds",o=e.getElementsByTagName("script"),d=o[0],r=/^http:/.test(e.location) ?"http:" :"https:" ;if(/^\/2/.test(i)&&(i=r+i),window[n]&&window[n].initialized)window[n].process&&window[n].process()
    Voir tout le texte ›››
  • Collectif CGT nettoyage parisien
    Appel à la grève le 17 mai ›››

    Les salariés de Verde Distribution Services-VDS du centre des Finances publiques de la rue de la Banque (Paris IIe) sont en grève depuis le mardi 25 avril pour soutenir un de leurs collègues travaillant sur le site depuis dix-huit ans, et qui, ayant repris le travail le 1er mars est interdit de travailler depuis le 13 mars par VDS. Déjà, en février, les salariés de Novasol sur le site des Finances du 11e arrondissement ont fait grève pendant 18 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Barème de piges des reporters-photographes
    Un salaire indécent ! ›››

    Communiqué commun des organisations SNJ, SNJ-CGT, Journalistes-CFDT, SJ-CFTC, SNJ-FO, Union des photographes professionnels/auteurs (UPP), Saif et Scam sur le barème des piges des reportes photographes. Il était temps : le Journal officiel du 10 mai a publié le décret fixant « les conditions de détermination du salaire minimum des journalistes professionnels auteurs d’images fixes rémunérés à la pige ». Les deux ministres signataires, Audrey Azoulay (...)
    Voir tout le texte ›››

Code du travail

La CGT veut protéger plutôt qu’affaiblir

jeudi 5 novembre 2015 , par EB

Face à la complexité évoquée du Code du Travail « il convient de le refonder », a déclaré le 04 novembre, Manuel Valls avec l’objectif de rendre les entreprises plus compétitives tout en protégeant les salariés.

Aux grands maux, mauvais remèdes

Un projet de loi « élaboré dans le dialogue avec les partenaires sociaux » sera présenté… début 2016. Quid du contenu et de la forme ? Pas de précision à ce sujet. L’objectif est donc clair : définir un socle de droits minimums (SMIC, congés payés, durée légale du travail) et renvoyer tout le reste aux accords de branches ou d’entreprises avec y compris possibilité de déroger au socle minimum.
Le but n’est pas de « simplifier, négocier, et sécuriser » mais bien de simplifier, déroger et d’affaiblir les droits des salariés. Comme si rendre plus simples les licenciements favorisait l’emploi. Bien que le Premier ministre s’en défende, c’est bien du renversement de la hiérarchie des normes dont il s’agit.

La captation des richesses produites par le travail est la véritable cause des piètres résultats économiques et de l’augmentation du chômage. Le code du travail n’a été alourdi que par les dérogations successives demandées par le patronat.

Rendre le code du travail protecteur

Il ne peut être question de réduire le code du travail à une sorte de déclaration de principes ou de droits fondamentaux. Il faut faire progresser le droit du travail pour répondre aux nombreux défis actuels (éclatement des collectivités de travail, « uberisation » et essaimage, travail précaire,…

Ce que nous voulons c’est un État qui crée les conditions d’une vraie négociation sociale porteuse d’une autre ambition qu’une feuille de route soumise aux exigences du Medef.

Toutes les dispositions prises depuis de nombreuses années et prolongées par les nouvelles annonces ministérielles sur la réforme du droit du travail visent à remplacer la loi par l’accord au détriment des salariés.

Cette prise de position casse le code du travail qui est à l’origine un « socle de garanties républicaines » visant à protéger le salarié, partie faible du contrat de travail.
Le droit du travail est relégué en entreprise où le patronat met sous pression les salariés par le déséquilibre inhérent au lien de subordination et par le chantage à l’emploi.

Si l’on pousse au bout cette logique, la loi ne protège plus. L’inspection du travail aurait encore plus de difficulté à intervenir.

La CGT entend être force de propositions à toutes négociations concernant les salariés. Encore faut-il que les thèmes de la négociation soient décidés par les différentes parties amenées à négocier et non sous la conduite des intérêts financiers immédiats du patronat.

La CGT est porteuse d’une autre conception de la négociation qui doit être loyale et respectueuse avec une obligation de résultats et porteuse de progrès social. La négociation doit être aussi engagée sur la base des exigences issues des salariés qui sont les producteurs de la richesse en entreprise.

Conventions collectives : les vrais leviers d’améliorations

Les organisations syndicales tirent leur légitimité du vote des salariés aux élections professionnelles. Le droit à la négociation est conçu pour les salariés et leurs représentants, il leur appartient. Ce droit ne doit pas être détourné par les employeurs de son objectif d’avancées sociales pour les salariés.

Les conventions collectives de branches sont les vrais leviers de l’amélioration des garanties et ont un rôle irremplaçable. C’est en effet le lieu où peuvent être améliorés tous les éléments, salariaux ou non : grille de salaires et de classifications, droits sociaux, protection sociale, parcours de formation, … Plus de 90 % des salariés sont couverts par de telles conventions. Le champ conventionnel doit être déterminé par un socle de droits garanti aux salariés.

Nous sommes favorables à toutes négociations qui amélioreraient ces droits. La CGT n’a aucun tabou sur le nombre de conventions collectives nécessaires.
Nous ne sommes pas sans propositions quant à l’éventualité de regrouper des branches de manière cohérente dans un certain nombre de filières. Mais encore faut-il que ces regroupements s’appuient sur un contenu protecteur pour les salariés.