La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Grève BIT

La CGT soutient les salariés du Bureau International du Travail en grève !

vendredi 23 mars 2018

Depuis hier, jeudi 22 mars, les salariés du Bureau International du Travail (BIT), au siège à Genève, mais aussi dans de nombreuses antennes régionales, suivent massivement une grève, rejoints aujourd’hui par des personnels directement employés par les Nations Unies.
Cette action collective, rare au sein de l’agence des Nations Unies chargée d’adopter et de faire respecter les normes internationales du Travail, a été décidée pour protester contre la décision du Conseil d’Administration de baisser les salaires de 5,2 %, quel que soit le niveau de rémunération, du simple fonctionnaire international jusqu’au directeur général de l’organisation. Sur le terrain, les coupes peuvent même aller jusqu’à 20% dans certains lieux d’affectation, comme Bangkok.
Au-delà de cette attaque sur les salaires, les personnels du BIT dénoncent, de façon plus fondamentale, l’absence de mécanisme de négociation collective au sein des Nations Unies, en violation des principes par ailleurs défendus par l’OIT, notamment dans sa convention 98 qui fixe des règles et obligations minimales en la matière.
Les conditions d’emplois et de rémunérations de la fonction publique internationale sont déterminées à New-York par un organe aux mains des principaux pays donateurs pour conduire une politique d’austérité budgétaire et salariale. Cette vision comptable et de court terme porte gravement atteinte aux missions de service public international rendues par les différentes agences des Nations-Unies.
La CGT s’élève contre cette extension de l’austérité aux organisations multilatérales et soutient les revendications justes et légitimes des salariés du Bureau International du Travail en grève !

Montreuil, le 23 mars 2018