La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Haute-Corse

La CGT soutient deux salariés victimes de discrimination

vendredi 9 mai 2014

En novembre 2013, la Caisse régionale corse de la Société générale a été secouée par un conflit social d’une triste nature. En effet, le Syndicat des travailleurs corses (STC) avait entrepris une grève de plusieurs jours pour protester contre la mutation dans l’ile de deux agents de la banque de Montpellier, Sofia Naji et son compagnon Yohan Vauzelle.

Malgré une arrivée difficile, les premiers mois des nouveaux salariés se sont passés sans accrochage. Mais le conflit a tout à coup pris une tout autre ampleur. La semaine dernière, leur voiture a été saccagée et plusieurs slogans xénophobes ont été retrouvés sur les murs alentours.

Face a cette montée de violence, le secrétaire générale de la CGT de Haute-Corse, Jean-Pierre Battestini, a apporté son soutien au jeune couple en organisant une conférence de presse. A cette occasion, il a dénoncé « une dérive violente engendrée par certaines revendications », et a ajouté que « Sofia Naji, est originaire de Saint-Florent (Haute-Corse) et a fait ses études sur l’ile »

Depuis de nombreuses années, le STC porte une revendication très populiste : la corsisation des emplois.
La CGT, tout en privilégiant les embauches locales, dénonce l’ambiguïté de la revendication du syndicat nationaliste qui n’est pas sans rappeler le fameux IFF, I Francesi Fora, ("les français dehors") qui tendait à éliminer les non corses des effectifs des fonctions publiques dans la région.

La CGT se joint a l’union départementale CGT de Haute-Corse et condamne fermement ces agissements d’une autre époque, dont on été victimes Sofia Naji et Yohan Vauzelle.

Montreuil, le 7 mai.