La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >>  Europe/Inter  >> Paix et sécurité
Publié le mardi 22 février 2005

La CGT proteste et condamne la prise des pleins pouvoirs par le Roi du Népal



Au nom des travailleurs de France qu’elle représente, la CGT proteste et condamne la prise des pleins pouvoirs par le Roi du Népal Gyamendra Bir Birham Shah et l’instauration de l’état d’urgence.

Le Roi a suspendu les libertés syndicales, plusieurs dirigeants syndicaux sont, soit arrêtés, soit recherchés. Les réunions sont interdites.
Face aux atteintes graves aux droits fondamentaux de l’homme au Népal, la CGT demande expressément le rétablissement des libertés démocratiques. Ce n’est pas par la violence et la répression que les problèmes graves du Népal et notamment le conflit prolongé et sanglant avec la rébellion maoïste sera résolu.
La CGT en plein accord avec l’OIT demande au Roi de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des dirigeants syndicaux et le respect du droit fondamental des travailleurs à s’organiser librement.
Une délégation de la CGT devait se rendre au Népal fin février à l’invitation du GEFONT, une des principales organisations syndicales du pays. Au-delà des discussions sur la situation sociale, économique et politique interne au Népal, nous devions débattre des évolutions souhaitables du mouvement syndical international.
Elle espère pouvoir dans les prochaines semaines se rendre au Népal et rencontrer librement les dirigeants du mouvement syndical népalais.

Voir courrier adressé à l’ambassade du Népal en France :