La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Imprimeries

La CGT présente son plan de filière, à la veille d’ouverture de négociations

jeudi 11 septembre 2014 , par Sabine Ferry

Le 9 septembre 2014, les organisations syndicales CGT des métiers de l’imprimerie ont rencontré les représentants du Syndicat de la presse quotidienne nationale pour aborder les questions relatives à l’évolution des imprimeries concourants à la fabrication des journaux nationaux.
Elles ont publié, à l’issue de la rencontre, une déclaration du Comité inter CGT (coordination des syndicats Info’Com-CGT, SIP-CGT et SPPS) concernant l’évolution des imprimeries de la presse quotidienne nationale à la suite d’un accord signé avec le syndicat patronal, le SPQN.

Les futures négociations devront être l’occasion pour la profession et les représentants de l’Etat de poser les problèmes que rencontre la filière et d’y apporter de véritables solutions d’avenir.

Les réformes successives de la distribution, la concentration des imprimeries, le manque d’investissement dans les contenus éditoriaux, l’aliénation au marché de la publicité, ainsi que le désengagement de l’Etat dans son rôle de garant du pluralisme favorisant sans cesse la prise de contrôle de l’information par les grands groupes industriels et bancaires, sont autant d’éléments qui ont fortement dégradé la situation de la presse d’information.

Plan de filière permettant de tracer des perspectives pour l’avenir de la presse :

• Le papier qui représente encore près de 80% des recettes finance largement les investissements dans le numérique doit évoluer vers un support à plus forte valeur ajoutée, tant sur le plan de la qualité rédactionnelle que sur l’aspect technique.

• Au plan industriel, cela doit se traduire par l’investissement dans des outils complémentaires capables de répondre aux nouvelles exigences du produit. « Outils de finition, impression numérique et utilisation de données variables, etc. ».

Nous considérons que le support papier a de l’avenir dès lors :

• Que l’information politique et générale est considérée par le législateur d’intérêt public et demeure, ainsi, l’un des piliers de la démocratie.

• Que le réseau de distribution permette une présence de l’ensemble des publications sur la totalité de leurs zones de diffusions.

• Qu’un réseau d’imprimeries réputé au service de l’information politique et générale et l’ensemble des publications bénéficiant des aides publiques soit soutenu par l’Etat.

• Que de nouvelles règles soient définies concernant l’obtention des aides à la presse et que celles-ci soient conditionnées au développement de la qualité du contenu rédactionnel et au soutien de la filière.

Qu’au plan social :

• Soit mis en place un plan de formation de grande ampleur en mesure de répondre aux besoins des nouvelles qualifications qu’induiront les transformations du parc industriel et l’entrée des technologies modernes de fabrication.

• Le dossier de pénibilité porté par le SIP-CGT et le SPQN le 17 juin 2013 au ministère du travail soit réellement pris en compte par l’Etat.
A compter de ce jour, les représentants du CILP-CGT décident d’organiser des assemblées générales dans toutes les imprimeries concourant à la fabrication des quotidiens nationaux afin d’informer les salariés de cette première étape et créer les conditions d’une forte mobilisation pour défendre un véritable projet d’avenir pour la presse auquel ni les éditeurs, ni les représentants de l’Etat ne peuvent se soustraire.