La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Le Medef reporte la négociation sur le dialogue social

La CGT précisera publiquement ses propositions le 13 novembre

jeudi 6 novembre 2014
PDF - 116.8 ko
Texte en pdf

Le Medef vient d’annoncer, après en avoir informé les organisations syndicales, le report de la 3e séance de négociation sur le dialogue social prévue le 13 novembre.

Les provocations patronales des deux premières séances sont désormais connues. Le Medef entend soumettre le cadre et le contenu du dialogue social aux impératifs économiques.

Cette négociation fera du surplace si les organisations patronales persistent dans leur volonté d’inverser la hiérarchie des normes en matière de relations collectives du travail, d’affaiblir les prérogatives des représentants salariés et des délégués syndicaux.

Les tergiversations du Medef additionnées à ses provocations sont les signes clairs d’un manque de volonté de traiter des vrais sujets de cette négociation, et des aspirations de tous les salariés à la démocratie sociale.

Pour la CGT, il est urgent de faire progresser les droits pour l’ensemble des salariés : droit à être défendu, droit à la représentation collective, droit à intervenir sur les choix économiques dans l’entreprise, droit aux activités sociales et culturelles, droit à la négociation collective, droit à la santé et à l’amélioration des conditions de travail.

La CGT précisera publiquement ses propositions le 13 novembre :

1. Des propositions pour une représentation collective effective et améliorée pour tous les salariés ;

2. Des propositions pour placer le travail au cœur du projet de l’entreprise ;

3. Des propositions pour un exercice réel et sans entrave du droit de se syndiquer, de s’impliquer dans le syndicat de son choix ;

4. Des propositions pour pouvoir intervenir sur les questions économiques, les orientations et choix stratégiques de l’entreprise ;

5. Des propositions pour réformer les règles de la négociation collective ;

6. Des propositions pour valoriser et reconnaître les parcours militants et électifs.

Montreuil, le 6 novembre 2014