La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Journée de mobilisation unitaire du 18 mars

L’irruption des salariés pour changer la donne !

mardi 18 mars 2014
Texte en pdf

Dans 140 villes de France, près de 240.000 salariés, retraités et privés d’emploi sont venus grossir les manifestations et rassemblements à l’appel des organisations CGT, FO, FSU et Solidaires. C’est le double de manifestants, un mois et demi seulement après le dernier rendez-vous national de mobilisation interprofessionnelle, le 6 février.

Cette nouvelle journée d’action signale un élargissement de la participation des salariés. Cette progression prend appui sur un contexte syndical unitaire plus favorable et un engagement des organisations professionnelles de la CGT, à travers les nombreux appels de ses fédérations. C’est aussi le résultat des rencontres avec les salariés sur leur lieu de travail.

L’aspiration des salariés à mieux vivre de leur travail et à voir leurs qualifications reconnues renforce l’urgence de réponses en faveur des salaires, de l’emploi, de la protection sociale et des services publics.

Cette mobilisation doit encourager toutes celles et tous ceux qui depuis des semaines luttent contre les restructurations et les suppressions d’emplois. Cela doit encourager toutes celles et tous ceux qui considèrent que le pacte de responsabilité est une mauvaise réponse aux problèmes posés à l’économie française.

L’obsession patronale à poursuivre la logique d’exonérations des cotisations patronales conduit à enfoncer le pays dans la crise et réduit à chaque fois un peu plus la possibilité d’une relance économique favorable à l’emploi et à l’investissement productif. Seule l’irruption des salariés permettra de changer la donne. Cette journée de mobilisation doit trouver des prolongements dans les prochains rendez-vous revendicatifs dans les entreprises et dans la journée du 4 Avril prochain, date retenue par la CES pour revendiquer un plan d’investissement européen à la hauteur de 260 Mds d’euros par an pendant dix ans.

Cette somme permettrait de créer à terme 11 millions d’emplois de qualité. La solidarité et la détermination qui se sont exprimées aujourd’hui dans la rue sont les meilleurs arguments pour faire reculer les thèses du repli sur soi et l’austérité mais aussi ouvrir des alternatives économiques et sociales. Cette journée est un encouragement à poursuivre le rassemblement des salariés avec leurs syndicats pour le progrès social.

Montreuil, le 18 mars 2014