La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Loi « Macron »

L’UGICT CGT soutient Stéphanie Gibaud et dénonce le « secret des affaires »

mercredi 21 janvier 2015 , par Philippe Gelinaud

L’union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT) CGT et l’union départementale CGT Paris appellent à un rassemblement de soutien à Stéphanie Gibaud, jeudi 22 janvier 2015 à 9h devant le conseil des prud’hommes de Paris.

Le tribunal des prud’hommes, en formation de départage, doit statuer ce jeudi sur la situation de Stéphanie Gibaud, ancienne directrice de la communication de la société suisse de services financiers UBS.

Victime de harcèlement et « placardisée » après s’être inquiétée de pratiques douteuses chez son employeur, S. Gibaud avait porté plainte contre UBS en 2009. Dans son communiqué, l’UGICT CGT explique que l’action de madame Gibaud a contribué à la mise en examen de la société suisse – l’une des plus grandes banques de gestion de fortune au monde – et à sa condamnation, en septembre 2014, à verser plus d’un milliard d’euros de caution.

L’UGICT CGT fait aussi remarquer que le rôle exemplaire de lanceur d’alerte qu’a tenu Stéphanie Gibaud ne serait plus possible avec l’application de la notion de « secret des affaires » (sic) porté par la loi « Macron ». Cette notion remet en cause les droits des représentants du personnel et pourrait offrir une véritable immunité à des entreprises ayant des pratiques frauduleuses ou déloyales.


PDF - 31.9 ko
Cliquer l’image ci-dessus pour lire le communiqué de l’UGICT CGT du 21 janvier 2015.

- [http://www.cgt.fr/-Loi-Macron-la-caisse-a-outils-du-]