La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Bourse du travail de Paris

Intimidation et entrave à l’activité syndicale

mercredi 29 juin 2016 , par Alessandro Vitagliano

Le 28 juin se tenait dans la matinée à la Bourse du travail de Paris (rue du Château d’eau) une assemblée générale interprofessionnelle avec environ deux cents personnes, salariés, précaires, syndiqués qui se mobilisent depuis près de quatre mois contre la loi Travail.

A la fin de l’AG au moment où les militants s’apprêtaient à aller ‎rejoindre la manifestation place de la Bastille, la police et les CRS se sont déployés sur la place de la République, procédant à des contrôles et à des fouilles au corps sur toute personne sortant de la Bourse du travail.

Voici le communiqué de l’Union départementale de Paris :


Intimidation et entrave à l’activité syndicale



En cette fin de matinée, plus de 15 cars de CRS se sont placés Place de la République. Les CRS se sont déployés autour de la Bourse du travail.

L’objet de cette intervention policière : contrôler les syndiqué.e.s et toute personne qui quitte la Bourse du Travail 3 rue Château d’Eau. Ce contrôle inclut les fouilles au corps – comme s’il s’agissait de délinquants !

Nous ne savons absolument pas sur quels prétextes ces contrôles et fouilles ont été effectués.

De nombreux syndicats ont leurs bureaux dans ce lieu au sein duquel se tiennent des réunions au quotidien.

La seule hypothèse que nous pouvons faire c’est que l’intervention policière vise à empêcher des militants de se rendre à la manifestation contre la loi El Khomri qui part à 14h de place de la Bastille.

Cette intervention policière est inacceptable. L’Union départementale CGT Paris dénonce une entrave à l’activité syndicale et insiste sur la nécessité de mettre fin immédiatement à de telles procédures.

La CGT exige également l’arrêt immédiat de toute fouille et entrave à la sortie de la Bourse du travail.

Paris, le 28 juin 2016