La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Santé et action sociale
    Les psychologues exigent d’être enfin reconnus ›››

    Dans un communiqué paru le 18 janvier, les psychologues de la Fédération CGT de la santé et de l’action sociale exigent d’être reconnus. Deux expérimentations sur la prise en charge par l’assurance maladie de suivis psychologiques sont actuellement en cours, auprès des jeunes de 11 à 21 ans et auprès d’adultes de 18 à 60 ans présentant des troubles de santé mentale légers à modérés. Or, les organisations syndicales représentatives des psychologues (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Pénitentiaire
    Les blocages des prisons s’intensifient ›››

    La CGT n’avait aucun doute sur l’issue de la consultation de ses adhérents, comme elle l’avait déjà indiqué au directeur de l’administration pénitentiaire lors des échanges. Le projet de relevé de conclusions proposé par le ministère a été soumis à consultation interne à la CGT Pénitentiaire. Cela relève d’une pratique démocratique et transparente, car la CGT « ne décide pas à la place des adhérents ! » La décision des syndiqués de la CGT Pénitentiaire : ne (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Clinique de la Châtaigneraie : la direction cède sous la pression ›››

    À la clinique de la Châtaigneraie de Beaumont dans le Puy-de-Dôme, La mobilisation a payé. En deux jours, la direction du groupe Elsan a été contrainte de négocier et de donner raison aux salariés. Plus d’une centaine, sur 450, étaient en grève à l’appel de la CGT. La grève a eu pour conséquence directe l’annulation de 122 actes opératoires pour la seule journée de mardi et le renvoi chez eux des patients concernés. Le rapport de force instauré a permis (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Liberté d’expression
    Un salarié licencié pour deux dessins ›››

    Un salarié du site Airbus Nantes a été licencié après que son RH de secteur a vu deux dessins dans lesquels il exprimait son mal-être. La lutte s’organise pour protester contre cette injustice et obtenir la réintégration du camarade. Les dessins de Grégory Après les évènement dramatiques de Charlie Hebdo, on pensait que le droit à la caricature était définitivement sacralisé. On avait tort. Grégory s’est ainsi fait licencier pour deux dessins. En (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Média
    Les grévistes ont gagné ! ›››

    Après presque trois semaines de grève, la rédaction et les journalistes pigistes des ASH (Actualités sociales hebdomadaires), avec le soutien de la CGT et du SNJ, ont signé un accord avec leur direction le 19 janvier et ont obtenu les embauches qu’ils réclamaient. C’est le lundi 15 janvier que les négociations ont pu commencer, lorsqu’une délégation s’est rendue à Metz pour se faire entendre au siège du Groupe ATC de M. Grandidier, qui détient les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Portrait
    Alain Harimza, parcours d’un militant contre le racisme ›››

    Alain Harimza, responsable retraités CGT 34, est arrivé du Maroc en France en 1971. Au Maroc, il était instituteur sous le protectorat Français puis sous le régime d’Hassan II. En France, c’est en voulant prêter main forte pour l’alphabétisation des migrants qu’il est entré à la CGT. Le racisme il connaît bien. mais le mouvement syndical et les organisations de défense des droits, comme le MRAP, lui ont permis de s’intégrer. Il a enseigné dans diverses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Formation
    Une BD animée pour apprendre à créer un syndicat ›››

    La CGT Métallurgie vient du publier une vidéo, disponible sur Youtube, expliquant de manière ludique à travers une bande dessinée animée comment créer son syndicat. Cette dernière peut également être commandée en affiche et/ou en carte postale à la fédération comme pour les autres supports de communication. Car on l’oublie souvent, mais créer un syndicat, c’est s’engager, militer, défendre ses projets salariaux, sociaux et améliorer ses conditions de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Île-de-France
    Valérie Lesage, nouvelle secrétaire générale de l’URIF CGT ›››

    L’union régionale Île-de-France CGT a tenu sa conférence régionale du 17 au 19 janvier à la Bourse Nationale du Travail, à Montreuil. À cette occasion, Pascal Joly, le secrétaire régional, revient sur le contexte et les enjeux syndicaux de la période. Il passe le relais à Valérie Lesage, ex-secrétaire générale de La Seine-et-Marne, qui vient d’être élue. Pour la première fois une femme prend la tête de l’Urif CGT. L’analyse des enjeux de la réforme (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Médias
    Appel à la grève au quotidien L’Equipe ›››

    Les syndicats de journalistes de l’intersyndicale de l’UES L’Equipe (SNJ et SNJ-CGT) appellent les salariés à la grève entre ce vendredi 19 janvier, 2 heures, et samedi 20 janvier, 2 heures (du matin), afin de protester contre un plan de suppression de plus de vingt-six emplois. Cet appel à la mobilisation a lieu alors que le 11 janvier, la direction de l’UES L’Equipe a brutalement annoncé un plan de suppression de plus de vingt-six emplois, en (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    La CGT conserve sa place de première organisation syndicale ›››

    La publication du Journal Officiel de l’Arrêté du 22 décembre 2017 fixant la liste des organisations syndicales reconnues représentatives dans la métallurgie reconnait la première place à la CGT, avec un résultat de 30,3% (devant la CFDT à 29,1%, la CFE-CGC à 22,02%, la CGT-FO à 18,58%). La Fédération CGT métallurgie se félicite de conserver sa place de première organisation (...)
    Voir tout le texte ›››
  • International
    Le projet de loi Asile et Immigration bafoue des droits fondamentaux ›››

    Mardi, Emmanuel Macron était à Calais pour expliquer son projet de Loi Asile et Immigration, un projet dont on connaît encore mal les contours mais qui pourrait être adossé à deux circulaires extrêmement régressives qui précisent comment on va « trier les bons et mauvais migrants ». « Selon ce projet de loi, les “bons migrants” seraient les migrants issus soit des guerres et persécutions essentiellement politiques et les “mauvais migrants”, les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Premier accord de rupture collective chez PSA et préconisation à outrance ! ›››

    Si Pimkie a réussi en début de ce mois à éviter la rupture conventionnelle collective (RCC), PSA ne passera pas outre : les syndicats FO, CFDT, CFTC et GSEA, totalisant plus de 58 % des voix, ont indiqué vouloir signer l’accord. Seule la CGT s’est opposée, tandis que la CFE-CGC ne s’est pas encore déterminée. CGT-PSA a publié un communiqué. La CGT réaffirme sont opposition à la rupture conventionnelle collective (RCC) dans le groupe PSA et regrette que (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Économie
    CAC 40 : trente ans d’engraissement des actionnaires ›››

    Plusieurs fois par jour — voire par heure — les médias, y compris les médias publics, nous informent sur les variations du CAC 40. Une telle présentation est intimement liée à une idée fausse, entretenue par les libéraux et le patronat, selon laquelle le cœur de l’économie se bat à la Bourse. Qu’en est-il en réalité ? Retrouvez ce Flash éco du pôle économique de la CGT en téléchargement sur notre site. QU’EST-CE QUE LE CAC 40 ? CAC est l’abréviation de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Après 16 jours de grève, 5 ETP de plus à la pédopsychiatrie du CHU de Toulouse ›››

    Après 16 jours de grève, les agents de la Villa Ancely, attenant au service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU de Toulouse, ont obtenu gain de cause fin décembre. Les principaux points de l’accord de fin de grève signé comporte, selon la CGT du CHU de Toulouse : accord sur remplacement des absences 1 pour 1 ; accord sur le fait que l’effectif du service ne pourra jamais tomber en dessous de 21 ETP ce qui implique l’embauche (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Soutien et solidarité aux salariés de la métallurgie allemands ›››

    La CGT soutient et apporte toute sa solidarité aux salariés de la métallurgie en Allemagne, fortement mobilisés depuis plusieurs jours dans le but d’obtenir une réduction du temps de travail à 28 heures par semaine pour ceux qui le souhaitent, ainsi qu’une augmentation générale des salaires de 6 %. En l’espèce, les revendications des camarades travailleurs outre-Rhin sont légitimes tant elles vont dans le sens de l’histoire du monde moderne et du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Enseignement supérieur
    L’ouverture de « Parcoursup » sonne la fin de l’université ouverte ›››

    Un appel à la mobilisation est lancé le jeudi 1er février 2018 dans les universités et les lycées afin d’alerter sur les dangers des réformes en cours suite à la mise en place ce mois de janvier de la plateforme « Parcoursup » L’instauration d’un nouveau Baccalauréat est un facteur de discriminations sociales et territoriales. En l’espèce, l’examen pourrait désormais comporter quatre épreuves finales, alors que le reste des notes serait obtenu au cours (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Les Ordonnances Macron accélèrent les plans sociaux dans les grandes enseignes ›››

    Pimkie, Cora, Sodexo, Castorama, Monoprix... Les plans sociaux dans le commerce se suivent et parfois se ressemblent. À ce titre, la CGT Commerce organisait une conférence de presse, ce 17 janvier, qui réunissaient des délégués syndicaux de Pimkie, Carrefour, KFC, Cora, Sodexo, Castorama, Monoprix, Vivarte. « Dans ces entreprises, des processus de restructuration, des plans sociaux ont été abordés avant l’adoption des ordonnances Macron pour la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Transport
    Notre-Dame-des-Landes : la CGT pour le maintien de l’aéroport actuel ›››

    Après avoir planché sur la question lors notamment de quatre journées d’étude, l’UD CGT 44 et le comité régional CGT pays de la Loire ont finalement conclu que le maintien de l’aéroport actuel est préférable que la construction d’un nouvel aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes (NDDL). La CGT 44 a notamment publié un document de 12 pages pour argumenter ce choix. Elle rappelle en préambule que, depuis son 49e congrès, « la CGT place au cœur de sa (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Organismes sociaux
    Les salariés de la CPAM du Havre en lutte ›››

    Dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail et du service proposé à leurs usagers, les agents de la CPAM du Havre on voté le 16 janvier la reconduction du mouvement entamé la veille. Fermeture de centres, non-remplacement d’effectifs... La situation n’est plus tenable pour les agents de la CPAM du Havre. Ces dernier ont fait montre de leur mécontentement par un débrayage de 55 minutes le 15 janvier dernier. « De nombreux centres (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Administration
    Les conseillers pénitentiaires d’insertion et probation appellent à une manifestation nationale ›››

    Un appel à manifestation nationale est lancé pour le jeudi 1er Février 2018 à Paris par les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP) afin d’obtenir l’application d’une réforme promise et validée au plus haut niveau de l’État. En l’espèce, après une mobilisation massive durant six mois en 2016, les conseillers d’insertion et probation alors en catégorie B avaient enfin obtenu le passage en catégorie A de la Fonction publique. Or, en (...)
    Voir tout le texte ›››

Rassemblement Air France

Grand témoignage de solidarité

jeudi 22 octobre 2015 , par Sabine Ferry

Bien trop étroite, la place Edouard Herriot qui touche l’Assemblée nationale, ce jeudi 22 octobre après-midi. Difficile d’avancer jusqu’à la scène et d’apercevoir musiciens et syndicalistes se succéder. Uniformes Air France des pilotes, hôtesses de l’air et stewards côtoient drapeaux syndicaux et politiques. Les pancartes et banderoles réclament la sauvegarde de l’emploi et l’arrêt des poursuites disciplinaires et judiciaires des 5 salariés d’Air France "inculpés". Près de 7000 salariés de toutes professions sont là pour soutenir ceux d’Air France sous le coup d’un nouveau plan social qui prévoit la suppression de près de 3000 emplois. Ce grand rassemblement de solidarité se tient au moment même où a lieu un nouveau Comité central d’entreprise à Air France. Discours de Philippe Martinez et témoignages.


Jean-Daniel, Pilote de ligne Air France

« La presse et la direction d’Air France ont lancé une claque sur la tête des pilotes. Résultat d’une longue suite de propagande menée en communication interne et externe. Je suis rentré a Air France en 1992. Il y a avait beaucoup de tensions dans l’entreprise, mais aujourd’hui, il y a une démarche intersyndicale et inter-catégorielle forte qui reflète une prise de conscience qui va au-delà de l’entreprise. La violence sociale est bien réelle. Dès lors que l’on discute entre salariés de différentes catégories et professions, on s’aperçoit que les problématiques sont sensiblement les mêmes. On veut faire financer la croissance et l’investissement par des économies sur le dos des salariés. On est dans une logique purement actionnariale et financière. »

Isabelle, Archives nationales

« Je suis militante à La CGT Archives. Je suis en train de faire signer une pétition qu’on a initié en soutien aux salariés d’Air France. On demande l’abandon des poursuites. La pétition lancée il y a quelques jours a eu un succès phénoménal, on est pas loin d’atteindre les 30 000 signatures. On est tous choqués : la violence, c’est les 2900 licenciements. »

Mickael, Education nationale

« Je soutiens les camarades d’Air France en butte à un plan social inadmissible et à des violences sociales auxquelles le gouvernement se joint, en interpellant des salariés militants tôt le matin, chez eux et devant leurs familles, comme s’il s’agissait de délinquants. C’est choquant. La menace de suppressions d’emploi et le chantage sur les pilotes pour augmenter le travail est tout aussi choquant. On subit tous des violences sociales. On est là en solidarité avec les salariés d’Air France, mais aussi avec l’ensemble des salariés. »

Audrey, infirmière

« Des salariés risquent de perdre leur emploi. On se sent tous concernés. On a de moins en moins de droits, si on ne se sert pas les coudes, si on ne se rassemble pas tous ensemble, on ne fera rien bouger.
Dans la santé, depuis plusieurs mois, nous menons des actions. On se mobilise dans nos professions mais tous les salariés, dans toutes les professions, sont en difficulté. Qu’on soit du privé ou du public, on est tous dans le même bateau. Il y a des licenciements partout, les conditions de travail se dégradent partout. J’ai 24 ans, ça fait trois ans que je travaille et déjà je vois mes conditions de travail se dégrader jour après jour. »