La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 14 avril 2015

Formation professionnelle



LE FONDS D’ASSURANCE FORMATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE (FAFTT)

http://www.faftt.fr
Le FAFTT existe depuis 1983 et recouvre l’ensemble des ETT et des entreprises d’intérim d’insertion. Il est géré paritairement par les organisations syndicales et le SETT.
Son objet est d’assurer la collecte de la contribution obligatoire des ETT au titre de la formation professionnelle continue.
Sa gestion est assurée par des représentants du Prisme et des représentants des salarié-e-s de l’intérim désignés par les syndicats CGT, CFDT, CFTC, CGC, FO.
À travers le FAFTT, tout intérimaire, sous réserve de conditions d’ancienneté, peut demander à bénéficier d’un Congé Individuel de Formation (CIF), d’un Congé pour Bilan de Compétence (CBC), d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Vous pouvez consulter les conditions d’accès sur www.faftt.fr

Formation à l’Initiative de l’agence
En plus du FAFTT, il existe le plan de formation de l’ETT. Tout intérimaire, quelle que soit son ancienneté, peut avoir accès aux actions de formation de l’ETT (Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire – CIPI –, Contrat de Développement Professionnel Intérimaire – CDPI –, Contrat de Professionalisation (CP), Période de Professionalisation (PPI), Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective – POEC –). Ces actions sont à l’initiative de l’ETT. Toutefois, de même que pour leFAFTT, la rémunération de l’intérimaire est fixée par référence au salaire de la dernière mission ou de la mission en cours.
Les formations en matière de sécurité ne rentrent pas dans le cadre du plan de formation.

TRÈS IMPORTANT
Il est de plus en plus fréquent de voir les agences d’intérim refuser la restitution des qualifications et habilitations professionnelles aux intérimaires ayant suivi une formation. Une galère que rencontrent les soudeurs, électriciens ou caristes. Cela est illégal. L’intérimaire doit être le destinataire de l’original de la licence ou habilitation acquise à l’issue du stage.

L’accord relatif à la mise en place d’actions de formation professionnelle du 8 juin 2000, signé par le Prisme et les organisations syndicales, indique que « l’évaluation doit faire l’objet d’une attestation écrite des acquis remise à l’intérimaire par
l’organisme de formation. Cette attestation doit préciser toutes les capacités acquises par l’intérimaire au cours de la formation ».

Dès la fin de votre formation, insistez auprès de l’organisme formateur qu’il vous remette l’original de votre licence, habilitation électricité ou permis cariste. Le cas échéant, contactez l’inspection du travail et vos délégué-e-s CGT.