La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Lutte gagnante

Fin de la grève pour les salariés des voitures restaurants

mardi 4 avril 2017

Après six jours de grève, les salariés de Newrest, prestataire de la SNCF pour la restauration dans ses TGV, ont enfin obtenu satisfaction. Ils demandaient notamment une augmentation de salaire décente et une amélioration de leurs conditions de travail.

Les salariés de Newrest Wagon-Lit, filiale de la SNCF en charge de la restauration dans les TGV qui emploie 1 400 personnes en France, s’étaient mis en grève pour obtenir une hausse décente des salaires et une amélioration de leurs conditions de travail.

Après six jours de lutte et cinq heures de négociation le lundi 3 avril, l’ensemble des organisations syndicales (CGT, CFDT, FO et Sud) a appelé le personnel à reprendre le travail.

Les salariés ont notamment obtenu une augmentation générale des salaires de 1,1 % rétroactive au 1er janvier, et de 0,2 % supplémentaire en fin d’année si l’objectif en termes de chiffre d’affaires global est atteint.

Concernant les conditions de travail, la CGT indique l’obtention de « l’arrêt des convocations officielles pour des motifs futiles », le "maintien du reclassement au sol des agents roulants enceintes », « la garantie de la qualité des hôtels logeant le personnel en découché » et « du personnel supplémentaire afin de garantir le bon ravitaillement des trains » – notamment des tracteuristes pour répondre au problème récurrent du manque de marchandises à bord.

L’importance du mouvement social n’est pas étrangère à la réponse aux revendications des salariés : lundi encore, 60 % des salariés de Newrest Wagons-Lits étaient en grève dans l’ensemble des gares du territoire.