La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 29 août 2017

En direct de la CGT en territoires



"Colloque du numérique en Savoie" le 22 septembre à Chambéry
organisé par l’UD 73, la fédération CGT des Sociétés d’Etudes et le syndicat CGT Capgemini.

Rencontre syndicale franco-italienne "Perspectives pour les traversées alpines et situation sociale des travailleurs e" le 19 septembre à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)

Le CSIR (instance qui regroupe toutes les organisations syndicales de la région Auvergne Rhône Alpes côté français, celles des régions Piémont et Vallée d’Aoste côté italien et celle du canton de Genève pour la Suisse) organise un colloque ouvert aux syndicalistes sur les traversées alpines, la mobilité et le chantier du tunnel avec la partie sociale, avec la présence de plusieurs intervenants : élus des régions, représentants des chantiers en cours …

Manifestation "Pour un avenir sans Grand contournement ouest, oui aux alternatives" le 30 septembre à Strasbourg

L’union Départementale CGT du Bas-Rhin se prononce contre la réalisation du projet d’autoroute de contournement ouest de Strasbourg (GCO) et décide d’adhérer au collectif « GCO Non Merci ». Elle appelle toutes ses structures à se mobiliser le samedi 30 septembre à partir de 14h, pour réclamer une réelle remise à plat du dossier qui tiennent compte des alternatives influant vraiment sur le trafic. Le véritable but du GCO est de créer un couloir à camion Nord/Sud – Sud/Nord : c’est à dire plus de camions, plus de bouchons aux entrées de l’agglomération, plus de pollution. Cette autoroute qui sera payante aura entre autre des conséquences néfastes sur l’environnement, le budget des salariés et sur l’emploi en général. Elle n’est pas la solution pour décharger le trafic dans l’agglomération strasbourgeoise car les salariés qui travaillent à Strasbourg, où se concentre la grande partie des emplois, devront continuer à s’y rendre en passant par l’A35 qui aura une capacité réduite. Ce qui veut donc dire encore plus de bouchons qu’à ce jour. La CGT plaide pour un développement des services publics et des transports en commun.

Confirmation de la fermeture dominicale des magasins à prédominance alimentaire en Ardèche
Suite à une réunion le 21 juillet à la demande de la fédération nationale des entreprises du commerce et de la distribution, le Préfet maintient son arrêté du 28 juin 1996 qui s’appuie sur un accord collectif du travail signé au plan départemental par l’ensemble des organisations syndicales représentatives des salarié-e-s du département. Il fixe un cadre unique pour le département, mais il prévoit des dérogations pour l’ouverture dominicale qui sont limitées à la période du 1 juillet au 31 août et aux 3 derniers dimanches de l’année. La CGT Ardèche fera tout pour maintenir le front commun avec toutes les organisations qui sont pour le maintien de cet arrêté préfectoral.