La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
Publié le lundi 20 mars 2017
Retraités

En congrès à Bordeaux, l’UCR CGT fait la part belle aux solidarités



À l’occasion de son 11e Congrès à Bordeaux, l’Union confédérale des retraités (UCR) CGT prouve qu’elle ne manque ni de combats ni d’allants pour les porter. Elle a rappelé qu’elle tient à défendre les 15,4 millions de retraités du pays – 25 millions prévus d’ici le prochain congrès en 2020.

Présent ce jeudi au congrès, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a d’ailleurs tenu à avancer les propositions du syndicat pour cette catégorie de la population où beaucoup sont encore sous le seuil de pauvreté – surtout des femmes.

Il a donc rappelé deux ambitions claires : pas de retraite inférieure au Smic et un fort développement de la Sécurité sociale. Démarré lundi et jusqu’au vendredi, le congrès a aussi permis d’afficher un soutien aux nouvelles professions nées de « l’ubérisation de l’économie », comme les coursiers à vélo et chauffeurs indépendants qui viennent de lancer leur syndicat avec la CGT et qui auront toute leur place à l’UCR, une fois la retraite arrivée.

Preuve de l’évolution démographique des retraités qu’il faut prendre en compte, une mère et son fils – tous deux retraités – viennent discuter avec le secrétaire général de la CGT à la fin de son discours. Les questions sur la dépendance viennent émailler les discussions lors de ce rendez-vous triennal, tout comme celles de la solidarité internationale et des situations des salariés migrants venus travailler en France et devenus retraités.

Avec ses 110 000 adhérents (un chiffre qui baisse mais tend à stagner), l’UCR pourrait se targuer d’être le premier syndicat des retraités. Elle préfère travailler à une « carte permanente », permettant un passage syndical entre le monde du travail et celui de la retraite.

L’UCR préfère aussi jouer l’unité avec le rassemblement de neuf organisations et associations. Cette entente a permis de lancer une grande consultation des retraités : Retraités en colère (http://www.retraitesencolere.fr/). L’objectif est de connaitre encore un peu plus précisément la vie des retraités pour mieux les représenter et mieux agir en leur faveur. L’action passera notamment par la rue et une manifestation nationale le 30 mars. L’occasion de reprendre les mots de Philippe Martinez : « la lutte continue, quel que soit notre âge ! »