La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >>  Europe/Inter  >> Paix et sécurité
Publié le lundi 26 janvier 2009
Gaza :une déclaration de la CGT

Des négociations pour une paix juste et durable



Des négociations pour une paix juste et durable

A GAZA, les armes se sont enfin tues, un cessez le feu est décrété après plus de trois semaines d’intervention israélienne ayant provoquée plus de 1000 morts, plusieurs milliers de blessés et son cortège de destructions massives.
Cette stratégie militaire absurde, loin d’éradiquer le Hamas, a fait de cette organisation un symbole de la résistance palestinienne et a, dans le même temps affaibli tous ceux qui luttent pour une paix obtenue par une solution politique.
Le cessez le feu ne peut être qu’une première étape car il y a urgence à venir en aide aux familles et la communauté internationale ne peut se contenter d’un retour à une situation antérieure c’est à dire un blocus de 16 mois qui avait rendu ce territoire exsangue.
L’échec garanti de toutes solutions militaires conduit la CGT à :
- Demander la création d’une commission d’enquête internationale auprès de l’ONU pour examiner l’action de l’armée israélienne accusée de crimes de guerre
- Exiger l’envoi d’une force d’interposition, afin de faire respecter le cessez le feu et l’accès de l’aide humanitaire.
- Faire pression internationalement sur Israël et demander l’arrêt de la coopération militaire et de la vente d’armes, notamment françaises, et la suspension de l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël.

L’aide à la reconstruction ne sera efficace que si elle est accompagnée, dans le cadre du droit international, de négociations politiques repensant le processus de paix en ayant la volonté de traiter les questions de fond que représentent l’occupation, la colonisation, le statut de Jérusalem et la question des réfugiés.

Montreuil, le 26 janvier 2009