La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 17 février 2014

Des entreprises peu scrupuleuses



Nous pouvons comprendre l’opposition des artisans au statut de l’auto entrepreneur. Nous le comprenons d’autant plus, que de notre point de vue, nous assistons dans certaines entreprises (TPE PME) à un transfert, voir simplement à une transformation d’emplois existants vers ce statut régressif pour de nombreux salariés concernés, réduisant d’autant le prix de la valeur travail.

Nous dénonçons l’abus de langage, élevé en dogme par le patronat et les politiques, qui consiste à parler du travail seulement en terme de coût. Nous sommes attachés à la valeur travail. Or, le statut des autoentrepreneurs, comme la précarité d’emploi, le temps partiel imposé, la mise en cause permanente de notre protection sociale... n’ont d’autre but que de réduire le travail à un simple coût, alors qu’il est une richesse. Et donc de faire baisser le prix et la qualité de notre travail.

Alors, être auto entrepreneur ?
Salariés ne nous laissons pas arnaquer par un changement de statut, la vie d’auto entrepreneur, maintenant et après, ne sera pas une vie de « poussin »*, mais une vie avec peu de droits.

*Poussin :(terme rapporté dans les médias pour désigner les autoentrepreneurs)