La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Europe

Compagnies aériennes low cost : non au moins-disant social.

mercredi 18 mars 2015 , par Philippe Gelinaud

Par un recours fréquent aux filiales, les compagnies aériennes à bas coûts privent les travailleurs du « droit fondamental à négocier et à convenir des conditions de travail et des salaires avec leur employeur », à savoir, la maison-mère. La Confédération européenne des syndicats (CES), dont la CGT fait partie, dénonce cette course vers le moins-disant social.

Dans une déclaration adoptée par son comité exécutif réuni les 10 et 11 mars 2015 à Bruxelles, la CES rappelle que les pilotes de la compagnie Norwegian ont fait grève pendant 11 jours, début mars, pour demander la signature d’une convention collective avec leur maison mère. Autre exemple, au Danemark, où Ryanair, dont le siège est à Copenhague, refuse de négocier une convention collective avec les syndicats danois.

« L’Europe a besoin de règles communes pour garantir de bonnes conditions de travail à tous les travailleurs. »
Confédération européenne des syndicats

La Confédération européenne des syndicats s’associe à l’action de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) dans sa lutte déterminée « contre les pratiques antisociales des compagnies aériennes à bas prix. » et craint que ces mauvaises pratiques soient reprises dans d’autres secteurs d’activité.


PDF - 118.9 ko
Cliquer l’image ci-dessus pour voir la déclaration de la CES sur le déni de dialogue social des compagnies aériennes low cost.