La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 5 avril 2017
Institutionnel

LES INVESTISSEMENTS D’AVENIR POUR LES UNIVERSITES DE RANG MONDIAL



Le 8 mars, une communication sur les investissements d’avenir pour les universités de rang mondial.

Les investissements d’avenir pour les universités de rang mondial

PIA (programme d’investissement d’avenir) :
-  lancement 2010 ;
-  trois programmes pour un total de 57 milliards € ;
-  plus de la moitié de crédits : au profit de l’enseignement supérieur, de la recherche et du transfert de l’innovation.

Établissement d’enseignement supérieur et de recherche :
-  regroupement par site : politique ministérielle - Loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche ;
-  objectif : émergence de pôles universitaires et de recherche de taille nationale et internationale.

Label d‘excellence :
-  sélection : un jury international ;
-  18 sites : reçu et conservé un label d’excellence :
• 9 IDEX (Initiatives d’Excellence),
• 9 I-SITE (Initiatives Science / Innovation / Territoires / Économie) ;
-  IDEX : vocation à devenir des universités pluridisciplinaires de rang mondial :
• trois sites labellisés définitivement IDEX : Strasbourg - Aix- Marseille - Bordeaux,
• trois sites besoin d’obtenir une confirmation du label : Saclay – PSL (Paris Sciences et Lettres) - Sorbonne Université,
• trois autres sites : Grenoble - Nice – Lyon (qui vient d’être labellisé) ;
-  I-SITE : positionnées sur un nombre plus limité de thématiques – Etablissement concernés :
• 2016 : Lorraine - Bourgogne/Franche-Comté,
• février 2017 : Lille, Montpellier - Clermont-Ferrand – Nantes - Paris-Est - Paris-Seine – Pau.

Université intégrée :
-  pour être labellisé :
• bâtir des projets communs valorisant leurs points forts,
• s’appuyer sur une gouvernance plus intégrée de toutes les composantes du paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche français ;
-  construction de ces universités de rang mondial : un enjeu essentiel dans une mondialisation où l’économie de la connaissance est devenue l’un des critères de la compétitivité d’un pays.

Commentaires :
Ce sujet est important par ses conséquences sur le système de l’enseignement supérieur et de la recherche en France.
Si le système de labellisation permet d’avoir des fonds non négligeables, l’objectif est d’avoir quelques grandes universités intégrées, regroupant en une seule entité les sites d’enseignement supérieur (universités, grandes écoles) et de recherche, pour jouer dans la concurrence mondiale.
Par exemple à Lyon le regroupement des sites de Lyon et Saint-Étienne conduira en une seule université intégrée de plus de 140 000 étudiants et plusieurs milliers de chercheurs.
Cette politique conduit au dépassement des COMUE (groupement de sites) pour aller vers une université intégrée.
Cela soulève la question de l’avenir des sites non labellisés.