La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Ingénierie conseil organisation recrutement formation

Comment se débarrasser d’un délégué CGT

mardi 11 avril 2017

Le SNPEFP‐CGT (syndicat national des personnels de l’enseignement et de la formation privés CGT), l’Union locale CGT-Centre de Marseille et la FERC‐CGT (fédération de l’éducation de la recherche et de la culture CGT) s’indignent dans un communiqué paru ce jour de la discrimination syndicale à l’encontre de Fatima Younsi, déléguée syndicale CGT, et demandent, dans les plus brefs délais un rendez‐vous avec les services du ministère. Nous le reproduisons ci-dessous.


NON À LA DISCRIMINATION SYNDICALE !

Mme Fatima Younsi, déléguée syndicale CGT, DP, Secrétaire du CE à l’Icoref (Ingénierie conseil organisation recrutement formation), a fait l’objet d’une procédure de licenciement pour cause soi‐disant économique. L’employeur s’appuie sur des difficultés réelles (Icoref a vu prolongée sa période de redressement judiciaire) pour se débarrasser d’une représentante des salariés et déléguée syndicale CGT qui le dérange.

L’inspection du travail n’a eu aucun mal à refuser le licenciement pour plusieurs raisons :
-  non‐respect de la procédure légale ;
-  existence de possibilités de reclassement non-utilisées par l’employeur ;
-  motif économique et choix de la personne non justifié.

Suite au refus de l’inspection du travail, l’employeur a fait un recours hiérarchique. Le dossier est revenu devant la direction du travail. Hélas, le fonctionnaire qui instruit le dossier de Mme Fatima Younsi se comporte comme un ennemi juré de la CGT.

À l’époque où il était inspecteur du travail, il a autorisé 15 licenciements (a minima) de délégués syndicaux CGT. À noter que toutes ses décisions ont été cassées ensuite par la justice, ce qui ne l’a pas empêché de continuer.

Il a reçu Mme Fatima Younsi en restant fidèle à sa logique et lui a prédit qu’elle ne ferait plus partie de l’entreprise d’ici le mois de juin 2017, sans soulever les vices de procédure pourtant rédhibitoires. Il a sans doute profité du fait que ce jour là aucun dirigeant de la CGT n’a pu accompagner Mme Fatima Younsi.

Le SNPEFP‐CGT, l’UL‐CGT Centre de Marseille, la FERC‐CGT s’indignent de tels agissements et demandent dans les plus brefs délais un rendez‐vous avec les services du ministère.

Montreuil, le 10 avril 2017