La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Plan social de La Redoute

CGT, CFDT et Sud ne signent pas le protocole d’accord

vendredi 21 mars 2014 , par Sabine Ferry

Les syndicats ont refusé ce vendredi 21 mars de se plier au nouvel ultimatum des futurs repreneurs de La Redoute en signant le protocole d’accord du plan social, ouvrant la voie à un recours au tribunal de Commerce.


« Les salariés sont prêts à aller jusqu’au bout », affirme à la presse Fabrice Peeters, délégué CGT. Ils sont prêts à « continuer à faire pression sur le groupe Kering et la famille Pinault pour qu’ils rajoutent quelques millions afin d’arriver à la hauteur des revendications. On ne cède pas à la pression, on ne cède pas au chantage. A tout ce qui va arriver dans les jours, dans les semaines qui viennent, il n’y aura qu’un seul responsable, c’est François-Henri Pinault et personne d’autre », a-t-il ajouté.

L’actionnaire Kering a engagé la cession de La Redoute à Nathalie Balla et Eric Courteille, respectivement PDG de La Redoute et secrétaire général de sa maison mère Redcats, pour se recentrer sur le luxe. Ces derniers avaient annoncé, le 9 janvier 2014, la suppression de 1178 des 3437 postes de La Redoute.

Mercredi 19 mars dernier, Kering avait déclaré qu’en l’absence d’accord majoritaire des syndicats sur le plan de modernisation des futurs repreneurs, il ne « continuerait pas à financer les pertes de La Redoute ».
Les futurs repreneurs avaient lancé un nouvel ultimatum ce vendredi matin jusqu’à 14H00 pour la signature du protocole d’accord sur les mesures sociales.