La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 11 juillet 2017
En direct de l’institutionnel

Aucune obligation aux transferts de compétences : l’exemple de Lille et du Nord



Malgré les possibilités ouvertes par la loi NOTRe qui permet le transfert de neuf groupes de compétences, la métropole européenne de Lille a décidé de réaliser un transfert de compétences a minima avec le département du Nord en se limitant à trois sujets : la voirie au 1er janvier 2017, le fonds de solidarité logement et le fonds départemental d’aide aux jeunes au 1er juillet.

Le président de la métropole explique que ni le département ni la métropole ne sont demandeurs d’un rapprochement plus poussé ou d’une fusion sur le modèle lyonnais, les deux collectivités fonctionnant parfaitement. De plus, si elle prenait toutes les compétences, le département serait coupé en deux, avec le territoire de la métropole au milieu.

« La fusion lyonnaise est un cas particulier : le président du département du Rhône a vu dans la fusion avec la communauté urbaine une solution aux problèmes insurmontables de sa collectivité, notamment financiers, et peut-être aussi une manière de garder une partie du territoire dans sa famille politique », estime le président du département.

(source AEF du 12 juin)