La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Services publics

16 avril : grève reconductible des ATSEM sur toute la France

lundi 16 avril 2018

Pour permettre aux agents de porter leurs revendications, l’intersyndicale CGT, FA-FPT, FO, FSU, Sud Solidaires dépose un préavis de grève reconductible pour les Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles, titulaires, non-titulaires et faisant fonction à partir du lundi 16 avril 2018.

Dans le cadre de la mobilisation prévue le 16 avril, des agents décideront de cesser le travail et se mobiliseront pour :

• La revalorisation des grilles indiciaires, l’augmentation du point d’indice et l’amélioration de la carrière
• L’amélioration des conditions d’emplois :
- Un taux d’encadrement légiféré nationalement sur les temps périscolaires et de restauration scolaire
- Une ATSEM à temps plein par classe, à minima
- Une véritable effectivité du droit à la formation professionnelle tout au long de la carrière
- Une réelle intégration dans l’équipe éducative
• La reconnaissance immédiate des missions éducatives des ATSEM sur le terrain, conformément au référentiel de compétences du CAP Petite Enfance ;
• Une véritable évolution professionnelle par un déroulement de carrière sur deux catégories (C et B) ;
• La reconnaissance de la pénibilité : inscription du cadre d’emploi des ATSEM en catégorie active avec une bonification d’ancienneté ;
• Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
• L’arrêt du processus de remise en cause des modalités d’organisation du temps de travail, le respect du cadre des 35h et des dispositifs négociés avant 2001 ;
• L’abrogation du jour de carence ;

Depuis plusieurs semaines, partout en France, les grèves se multiplient pour défendre les conditions de travail des Agents territoriaux spécialisés dans les écoles maternelles (Atsem) et leurs missions : Chambéry, Istres, Toulon, Nice, Argenteuil, Paris, Martigues, Garges-lès-Gonesse…

Le 3 mars 2018, deux décrets ont été publiés au Journal officiel. L’un porte sur les diverses dispositions statutaires relatives aux Atsem, l’autre sur les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des agents de maitrise territoriaux et des animateurs. Ces décrets ne laissent apparaitre aucune réelle reconnaissance de leurs missions éducatives alors même que la réforme des rythmes scolaires a conduit les Atsem depuis plusieurs années à prendre une place de plus en plus importante auprès des enfants. Aucune revalorisation des grilles salariales n’est au programme. À l’inverse, ces décrets réaffirment que l’entretien des locaux reste une mission centrale du métier. Pour la CGT, cette mission doit être exclusivement assurée par les adjoints techniques.

Par ailleurs, le passage possible soit par concours ou examen professionnel en agent de maitrise (catégorie C+) ou animateur (catégorie B) ne répond en rien à l’évolution de carrière des Atsem. De plus, seule une infime partie de ces personnels pourrait y prétendre ! Les Atsem ne souhaitent ni devenir animateurs, ni changer de filière, mais être reconnus comme Atsem. Rappelons que l’immense majorité est diplômée du CAP Petite Enfance et que la filière technique ne correspond en rien à leur métier.

Image : © Robert Terzian