La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Nettoyage

Après trois mois de grève, la direction de VDS veut négocier

jeudi 3 août 2017

La lutte paie : notre camarade Konateh, agent de nettoyage depuis dix-huit ans au ministère des Finances, menacé de licenciement du fait d’un changement de sous-traitant, serait en passe d’être réintégré. Rappelons que les salariés du nettoyage du centre des finances publiques du deuxième arrondissement de Paris sont en grève depuis le 25 avril dernier. Cause du conflit : leur nouvel employeur, VDS, voulait licencier Konateh, mais aussi baisser le salaire de deux autres salariés.

Récemment, les salariés en grève, soutenus par la CGT 75 finances publiques et l’UL CGT de Paris, ont décidé d’assigner au tribunal des prudhommes la société VDS, ce qui a incité sa direction à négocier... Le premier rendez-vous d’audience aux prudhommes a été fixé le 4 septembre.

Deux rencontres avec l’employeur ont eu lieu les 28 juillet et 1er août. Un protocole d’accord de fin de conflit a été proposé :
- embauche de Konateh, mais pas sur le site du centre des finances ;
- avenant aux contrats des deux autres salariés leur garantissant 70,1 heures par mois et rappel des arriérés depuis le 1er janvier ;
- retrait de l’avertissement reçu par le chef d’équipe ;
- désistement par les trois salariés de leur action en prudhomme.

La CGT fait remarquer que l’employeur tente de diviser les salariés en acceptant de payer les jours de grève à deux employés, et en refusant le même traitement à deux autres salariés.

Par ailleurs, les grévistes avancent d’autres revendications, comme la reprise de toutes les clauses de leurs anciens contrat de travail, le remplacement des salariés absents pour maladie et vacances, l’embauche de personnels remplaçants, le paiement des jours de grève de l’ensemble des salariés. « Les sociétés de nettoyage doivent respecter le Code du travail et leur convention collective », rappelle la CGT.