La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Fermeture de la Seita Nantes-Carquefou

Après le choc, la colère et la détermination

mercredi 16 avril 2014 , par Frédéric Dayan

"C’est un crève-cœur. On est face à une logique boursière, uniquement financière. Le site de Carquefou (327 salariés) est viable. L’entreprise remonte énormément de cash et de dividendes aux actionnaires", a commenté Philippe Haureix, secrétaire du syndicat CGT de l’usine Seita de Carquefou après l’annonce le 15 avril de la fermeture du site en comité d’entreprise extraordinaire.

Le groupe Imperial Tobacco, propriétaire de la Seita, a décidé de fermer l’usine de Nantes-Carquefou, entraînant la suppression de 315 postes, mais aussi celle de Nottingham, au Royaume-Uni (600 postes). D’autres suppressions de postes sont prévues en France, avec l’arrêt des activités de l’Institut du tabac de Bergerac (24 postes), des réorganisations dans le centre de R&D et au siège. Au total, ce sont 502 postes nets qui sont supprimés. Selon Michel Laboureur, délégué CGT au comité central d’entreprise, l’arrêt de l’activité à Carquefou pourrait intervenir dès la fin de l’année. Il en conteste la raison économique car la compétitivité ne justifie en rien cette décision : "on nous explique que les ventes de cigarettes baissent en France. Mais plus de 60 % de nos cigarettes partent à l’export, notamment vers le Moyen-Orient. "

A Carquefou, les salariés et leur syndicat CGT ont organisé une première riposte à ces annonces ce mercredi 16 avril. Conjointement avec le syndicat de Trelleborg Modyn, équipementier spécialisé dans les composants antivibratoires (95 emplois supprimés sur 290), l’union locale CGT de Carquefou et l’union départementale 44 ils ont appelé à une première manifestation à proximité des deux entreprises qui a rassemblé plus de 300 personnes. "C’est le début de la lutte : pour nous, il n’y a aucun raison que ce site ferme, on se battra jusqu’au bout", a assuré ce matin Michel Laboureur.

Dans les jours prochains, les salariés devraient se retrouver dans la rue à l’occasion d’une marche pour l’emploi à l’initiative de la CGT 44 mercredi 23 avril à 10 heures au départ de la SEITA à
Carquefou.