La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 3 mai 2017
Canal Seine Nord Europe

Annonce d’une clause d’insertion dans un maximum de marchés



Le canal Seine Nord Europe long de 107 km reliera l’Oise au canal Dunkerque-Escaut, de Compiègne à Aubencheul-au-Bac, près de Cambrai. Sa construction est évaluée à 4,5 milliards d’euros.

Le canal Seine Nord Europe long de 107 km reliera l’Oise au canal Dunkerque-Escaut, de Compiègne à Aubencheul-au-Bac, près de Cambrai. Sa construction est évaluée à 4,5 milliards d’euros.

La démarche « Grand Chantier » coordonnée par l’Etat (préfet de la Région Nord Pas de Calais Picardie) se décline en plusieurs actions :
• « Canal emploi », portée par Pôle Emploi, pour préparer l’emploi local en facilitant l’embauche locale sur le chantier,
• « Canal formation », portée par la Région, pour répondre aux besoins de formation des métiers du chantier,
• « Canal solidaire », portée par les Départements, pour favoriser l’emploi des personnes en insertion professionnelle (jeunes, allocataires du RSA..),
• « Canal entreprises » pour permettre aux entreprises locales de participer au projet,
• « Canal connexion » portée par la DREAL pour organiser les moyens de transport et d’hébergement pour les personnes employées sur le chantier.
L’étude conduite lors de la mission de reconfiguration en décembre 2013 estimait que le chantier mobiliserait 3000 à 6000 emplois directs par an.
Les six départements qui seront traversés par le canal Seine Nord Europe veulent généraliser le recours à la clause d’insertion sur le chantier. Le Val-d’Oise, l’Oise, l’Aisne, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord ont rédigé ensemble un cahier des charges, de près de 50 pages, pour faciliter le recrutement de personnes éloignées de l’emploi dans les marchés passés auprès des entreprises. "Nous proposons une offre de service globale, ce qui n’a jamais été fait à cette échelle".

(source AEF du 26 avril)