La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Education
Publié le jeudi 22 avril 2004

Action des étudiants en UFR STAPS



Depuis plusieurs semaines, les étudiants de la filière sportive (STAPS) sont dans l’action.
Ils dénoncent la diminution des débouchés de 1330 à 780 postes en 2004. Celle-ci est la conséquence directe de la décision ministérielle les privant de poste ouverts au concours.

Par ailleurs, nombre de ces étudiants ne peuvent arriver au terme du cursus du fait de difficultés financières importantes pendant leur formation.
A l’heure où notre pays souffre d’un malaise important tant social, de santé publique qu’économique, la CGT constate une fois de plus que la voie choisie par le gouvernement n’est pas la bonne.

En effet, une politique de santé publique et de cohésion sociale passe inévitablement par un développement de l’être dans sa globalité y compris par l’accomplissement de soi par la pratique sportive.

Dans ce cadre, l’offre sportive globale qu’elle soit scolaire, professionnelle ou associative souffre aujourd’hui d’un manque cruel de propositions d’encadrement diplômé apte à conjuguer la socialisation par l’éducation de masse et la promotion de l’élite par le soutien au haut niveau.

C’est pourquoi, la CGT et sa commission sport :

  • Apportent leur soutien aux jeunes étudiants de la filière UFR STAPS.
  • Demandent au gouvernement de revoir ses propositions d’offres de postes à l’issue du cursus universitaire et les conditions de réalisation de celui-ci.
  • Demandent au gouvernement le rétablissement des équivalences de diplômes permettant aux étudiants en licence STAPS d’enseigner dans le milieu sportif.
  • Exigent un réexamen des budgets accordés au ministère des sports pour un réel développement des APS.