La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Journée internationale contre la misère

17 octobre 2015 - Journée internationale contre la misère, pour les droits fondamentaux

vendredi 16 octobre 2015
PDF - 140.3 ko
Texte en pdf

Comme chaque année, la CGT est partie prenante de la journée internationale pour éradiquer la misère et favoriser l’effectivité des droits fondamentaux.
De part son histoire, ses valeurs, la CGT est engagée dans ce combat permanent au quotidien avec les femmes et les hommes qui subissent la violation des droits de l’Homme, des atteintes à leur dignité, la garantie de leurs droits au travail et dans la cité.
La CGT participe de la construction d’une société solidaire et s’oppose fermement à toute tentative de stigmatisation et de culpabilisation véhiculée dans l’opinion pour organiser la division. Pendant que les plus démunis sont montrés du doigt et considérés comme des fraudeurs en puissance, ce sont les entreprises que l’on assiste en leur attribuant des milliards d’euros, sans contreparties en matière de création d’emplois et de bien-être au travail.

Faire reconnaître la place centrale du travail dans sa dimension humaine et sa fonction sociale émancipatrice, pour être libre de ses choix de vie et au travail, voilà l’ambition qui devrait être au cœur des politiques publiques, des préoccupations de ce gouvernement.

Obtenir l’effectivité du droit au travail pour toutes et tous, l’accès à une formation qualifiante, à un emploi de qualité pour vivre dignement, voilà ce qu’attendent les jeunes, les chômeurs, les travailleurs qui ne peuvent pas ou plus vivre de leur travail, en raison de bas salaires, de petits boulots, de temps partiels imposés, de stages mal ou non rémunérés…

L’urgence nécessaire réside dans une répartition différente des richesses créées par le travail et de nouveaux droits, de nouvelles protections pour abolir les inégalités, le chômage et repenser la solidarité.
La CGT propose la reconquête d’une sécurité sociale santé articulée à une sécurité sociale professionnelle.
Travailler tous, en travaillant moins et mieux, en insérant de la liberté, de la protection et de la solidarité dans les relations de travail, telle est l’ambition de notre syndicalisme de transformation sociale.

La CGT tient à exprimer, sa solidarité avec les millions de femmes, d’hommes et d’enfants qui résistent chaque jour, sur les lieux de travail, en France, en Europe et dans le monde.
Elle salue toutes celles et ceux qui sont engagés dans ce juste combat pour la paix, la liberté, la démocratie, pour la justice et le progrès social.

Les partenaires * engagés dans cette journée ont décidé d’agir en proximité, là où se vit la misère et là où elle peut se combattre avec les personnes qui la subissent. Car, derrière l’image des habitants de quartiers bien souvent stigmatisés, il y a des combats communs contre la discrimination, contre la montée des extrémismes, du populisme, et pour bien vivre ensemble.

*ADMR, Advocacy France, AFEV, AGSAS, Amicale du Nid, Amnesty International France, ANI, Apel, Apprentis d¹Auteuil, ASSFAM, Bleu Blanc Zèbre, CGT, Emmaüs, Enseignement Catholique, FCPE, Fédération des Centres Sociaux de France, Fédération Vacances et Familles, FNARS, Habitat et Humanisme, Icem Pédagogie Freinet, LDH, Le Man, MRAP, l¹Ordre de Malte, Pacte Civique, Scouts et Guides de France, Secours Catholique, Sgen ­ CFDT, SNES ­ FSU, SNUIPP, UNAF, UNAPP.

Montreuil le 16 octobre 2015.