La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Commerce
    Des milliers de postes menacés chez Carrefour ›››

    Alexandre Bompard a annoncé le 23 janvier la teneur de son plan « Carrefour 2022 ». Dans un communiqué paru le jour même, la fédération commerce et services CGT en analyse chaque point pour dégager les — graves — conséquences qu’aura cette mesure sur l’emploi et les conditions de travail dans le groupe. Le 23 janvier 2018, Alexandre Bompard, président-directeur général du groupe Carrefour, a annoncé les principales mesures de son plan « Carrefour 2022 » (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Téléperformance menacée par les ruptures conventionnelles collectives ›››

    Sous prétexte d’une baisse des activités chez les opérateurs des télécoms, qu’il s’agisse de SFR, Orange ou Bouygues Télécom, Téléperformance, leader mondial des centres d’appel prestataires, a annoncé le 10 janvier dernier l’ouverture de négociations de départ volontaire, en usant de la rupture conventionnelle collective (RCC), issue des Ordonnances Macron. 240 salariés pourraient être concernés. Pour la FAPT-CGT, Téléperformance France profite de la faille (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Egalité femmes-hommes
    La CGT lance le premier site d’action pour l’égalité professionnelle ›››

    C’est bien simple, en terme d’égalité professionnelle 60% des entreprises ne respectent pas la loi et seules 0,2% ont été sanctionnées. Face à ce constat alarmant, la CGT a créé egalite-professionnelle.cgt.fr. Le site permet notamment de vérifier si votre entreprise est dans la légalité et d’agir concrètement. La loi impose en effet à toutes les entreprises d’au moins 50 salarié·e·s d’avoir un accord ou un plan d’action unilatéral de l’employeur sur (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé et action sociale
    Les psychologues exigent d’être enfin reconnus ›››

    Dans un communiqué paru le 18 janvier, les psychologues de la Fédération CGT de la santé et de l’action sociale exigent d’être reconnus. Deux expérimentations sur la prise en charge par l’assurance maladie de suivis psychologiques sont actuellement en cours, auprès des jeunes de 11 à 21 ans et auprès d’adultes de 18 à 60 ans présentant des troubles de santé mentale légers à modérés. Or, les organisations syndicales représentatives des psychologues (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Pénitentiaire
    Les blocages des prisons s’intensifient ›››

    La CGT n’avait aucun doute sur l’issue de la consultation de ses adhérents, comme elle l’avait déjà indiqué au directeur de l’administration pénitentiaire lors des échanges. Le projet de relevé de conclusions proposé par le ministère a été soumis à consultation interne à la CGT Pénitentiaire. Cela relève d’une pratique démocratique et transparente, car la CGT « ne décide pas à la place des adhérents ! » La décision des syndiqués de la CGT Pénitentiaire : ne (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Clinique de la Châtaigneraie : la direction cède sous la pression ›››

    À la clinique de la Châtaigneraie de Beaumont dans le Puy-de-Dôme, La mobilisation a payé. En deux jours, la direction du groupe Elsan a été contrainte de négocier et de donner raison aux salariés. Plus d’une centaine, sur 450, étaient en grève à l’appel de la CGT. La grève a eu pour conséquence directe l’annulation de 122 actes opératoires pour la seule journée de mardi et le renvoi chez eux des patients concernés. Le rapport de force instauré a permis (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Liberté d’expression
    Un salarié licencié pour deux dessins ›››

    Un salarié du site Airbus Nantes a été licencié après que son RH de secteur a vu deux dessins dans lesquels il exprimait son mal-être. La lutte s’organise pour protester contre cette injustice et obtenir la réintégration du camarade. Les dessins de Grégory Après les évènement dramatiques de Charlie Hebdo, on pensait que le droit à la caricature était définitivement sacralisé. On avait tort. Grégory s’est ainsi fait licencier pour deux dessins. En (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Média
    Les grévistes ont gagné ! ›››

    Après presque trois semaines de grève, la rédaction et les journalistes pigistes des ASH (Actualités sociales hebdomadaires), avec le soutien de la CGT et du SNJ, ont signé un accord avec leur direction le 19 janvier et ont obtenu les embauches qu’ils réclamaient. C’est le lundi 15 janvier que les négociations ont pu commencer, lorsqu’une délégation s’est rendue à Metz pour se faire entendre au siège du Groupe ATC de M. Grandidier, qui détient les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Portrait
    Alain Harimza, parcours d’un militant contre le racisme ›››

    Alain Harimza, responsable retraités CGT 34, est arrivé du Maroc en France en 1971. Au Maroc, il était instituteur sous le protectorat Français puis sous le régime d’Hassan II. En France, c’est en voulant prêter main forte pour l’alphabétisation des migrants qu’il est entré à la CGT. Le racisme il connaît bien. mais le mouvement syndical et les organisations de défense des droits, comme le MRAP, lui ont permis de s’intégrer. Il a enseigné dans diverses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Formation
    Une BD animée pour apprendre à créer un syndicat ›››

    La CGT Métallurgie vient du publier une vidéo, disponible sur Youtube, expliquant de manière ludique à travers une bande dessinée animée comment créer son syndicat. Cette dernière peut également être commandée en affiche et/ou en carte postale à la fédération comme pour les autres supports de communication. Car on l’oublie souvent, mais créer un syndicat, c’est s’engager, militer, défendre ses projets salariaux, sociaux et améliorer ses conditions de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Île-de-France
    Valérie Lesage, nouvelle secrétaire générale de l’URIF CGT ›››

    L’union régionale Île-de-France CGT a tenu sa conférence régionale du 17 au 19 janvier à la Bourse Nationale du Travail, à Montreuil. À cette occasion, Pascal Joly, le secrétaire régional, revient sur le contexte et les enjeux syndicaux de la période. Il passe le relais à Valérie Lesage, ex-secrétaire générale de La Seine-et-Marne, qui vient d’être élue. Pour la première fois une femme prend la tête de l’Urif CGT. L’analyse des enjeux de la réforme (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Médias
    Appel à la grève au quotidien L’Equipe ›››

    Les syndicats de journalistes de l’intersyndicale de l’UES L’Equipe (SNJ et SNJ-CGT) appellent les salariés à la grève entre ce vendredi 19 janvier, 2 heures, et samedi 20 janvier, 2 heures (du matin), afin de protester contre un plan de suppression de plus de vingt-six emplois. Cet appel à la mobilisation a lieu alors que le 11 janvier, la direction de l’UES L’Equipe a brutalement annoncé un plan de suppression de plus de vingt-six emplois, en (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    La CGT conserve sa place de première organisation syndicale ›››

    La publication du Journal Officiel de l’Arrêté du 22 décembre 2017 fixant la liste des organisations syndicales reconnues représentatives dans la métallurgie reconnait la première place à la CGT, avec un résultat de 30,3% (devant la CFDT à 29,1%, la CFE-CGC à 22,02%, la CGT-FO à 18,58%). La Fédération CGT métallurgie se félicite de conserver sa place de première organisation (...)
    Voir tout le texte ›››
  • International
    Le projet de loi Asile et Immigration bafoue des droits fondamentaux ›››

    Mardi, Emmanuel Macron était à Calais pour expliquer son projet de Loi Asile et Immigration, un projet dont on connaît encore mal les contours mais qui pourrait être adossé à deux circulaires extrêmement régressives qui précisent comment on va « trier les bons et mauvais migrants ». « Selon ce projet de loi, les “bons migrants” seraient les migrants issus soit des guerres et persécutions essentiellement politiques et les “mauvais migrants”, les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Premier accord de rupture collective chez PSA et préconisation à outrance ! ›››

    Si Pimkie a réussi en début de ce mois à éviter la rupture conventionnelle collective (RCC), PSA ne passera pas outre : les syndicats FO, CFDT, CFTC et GSEA, totalisant plus de 58 % des voix, ont indiqué vouloir signer l’accord. Seule la CGT s’est opposée, tandis que la CFE-CGC ne s’est pas encore déterminée. CGT-PSA a publié un communiqué. La CGT réaffirme sont opposition à la rupture conventionnelle collective (RCC) dans le groupe PSA et regrette que (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Économie
    CAC 40 : trente ans d’engraissement des actionnaires ›››

    Plusieurs fois par jour — voire par heure — les médias, y compris les médias publics, nous informent sur les variations du CAC 40. Une telle présentation est intimement liée à une idée fausse, entretenue par les libéraux et le patronat, selon laquelle le cœur de l’économie se bat à la Bourse. Qu’en est-il en réalité ? Retrouvez ce Flash éco du pôle économique de la CGT en téléchargement sur notre site. QU’EST-CE QUE LE CAC 40 ? CAC est l’abréviation de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Après 16 jours de grève, 5 ETP de plus à la pédopsychiatrie du CHU de Toulouse ›››

    Après 16 jours de grève, les agents de la Villa Ancely, attenant au service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU de Toulouse, ont obtenu gain de cause fin décembre. Les principaux points de l’accord de fin de grève signé comporte, selon la CGT du CHU de Toulouse : accord sur remplacement des absences 1 pour 1 ; accord sur le fait que l’effectif du service ne pourra jamais tomber en dessous de 21 ETP ce qui implique l’embauche (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Soutien et solidarité aux salariés de la métallurgie allemands ›››

    La CGT soutient et apporte toute sa solidarité aux salariés de la métallurgie en Allemagne, fortement mobilisés depuis plusieurs jours dans le but d’obtenir une réduction du temps de travail à 28 heures par semaine pour ceux qui le souhaitent, ainsi qu’une augmentation générale des salaires de 6 %. En l’espèce, les revendications des camarades travailleurs outre-Rhin sont légitimes tant elles vont dans le sens de l’histoire du monde moderne et du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Enseignement supérieur
    L’ouverture de « Parcoursup » sonne la fin de l’université ouverte ›››

    Un appel à la mobilisation est lancé le jeudi 1er février 2018 dans les universités et les lycées afin d’alerter sur les dangers des réformes en cours suite à la mise en place ce mois de janvier de la plateforme « Parcoursup » L’instauration d’un nouveau Baccalauréat est un facteur de discriminations sociales et territoriales. En l’espèce, l’examen pourrait désormais comporter quatre épreuves finales, alors que le reste des notes serait obtenu au cours (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Les Ordonnances Macron accélèrent les plans sociaux dans les grandes enseignes ›››

    Pimkie, Cora, Sodexo, Castorama, Monoprix... Les plans sociaux dans le commerce se suivent et parfois se ressemblent. À ce titre, la CGT Commerce organisait une conférence de presse, ce 17 janvier, qui réunissaient des délégués syndicaux de Pimkie, Carrefour, KFC, Cora, Sodexo, Castorama, Monoprix, Vivarte. « Dans ces entreprises, des processus de restructuration, des plans sociaux ont été abordés avant l’adoption des ordonnances Macron pour la (...)
    Voir tout le texte ›››

Santé

Mobilisation contre le projet de loi Santé

jeudi 12 novembre 2015 , par EB

Les Fédérations CGT, FO, SUD du secteur de la santé et de l’action sociale avaient décidé d’un appel à la grève avant l’instauration de l’état d’urgence suite aux attentats. L’objectif : sensibiliser la population et les salariés de leurs secteurs sur le danger réel que fait courir le projet de loi santé à la Sécurité Sociale, aux hôpitaux publics et à la totalité du système de santé.

Secteur social et médico-social : un état des lieux alarmant

Ces secteurs sont pris en tenaille par la baisse de l’ONDAM* et des dotations aux Collectivités Territoriales. Les difficultés structurelles des établissements et services vont s’intensifier. Ce sont par dizaines, que les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et les accueils pour jeunes mineurs isolés ont fermé en 2015. Pour 2016, avec un ONDAM contraint (1,9 %, soit 0,3% de moins qu’en 2015), les restructurations/fusions dans le médico-social vont se poursuivre avec leur cortège d’attaques contre les droits conventionnels et la poursuite des suppressions de postes et d’emplois.

Secteur sanitaire : un mode de financement qui exclut les patients les pauvres

La question du mode de financement est essentielle pour l’hôpital. Le mode de financement actuel, par une enveloppe budgétaire fermée et un financement à l’acte, aboutissent à une sélection des patients laissant sur le carreau les plus faibles et les plus démunis.

La création des Agences Régionales d’Hospitalisation en 1995 avec le plan Juppé, puis des Agences Régionales de Santé en 2009, avec la loi Hôpital Patients Santé et Territoires, dite Bachelot ont constitué un puissant levier pour les fermetures de lits, de services médicaux, d’établissements hospitaliers :

• Fermeture de 144 maternités publiques entre 2001 et 2010. La diminution drastique des lits hospitaliers (-117 471 de 1995 à 2012), créant un engorgement chronique et systématique des services d’urgences hospitaliers, faute de lits d’aval en nombre suffisant.

• Fusion d’une centaine d’hôpitaux (entre 1995 et 2005), ainsi que 1 146 « opérations de reconversion » dans la même période, avec des zones entières du territoire qui ne sont plus couvertes. Pour les patients des hôpitaux publics, ceci s’est traduit par une augmentation constante des délais pour les consultations, les hospitalisations et des déplacements chaque fois plus importants pour des prises en charge spécialisées.

Demain avec la loi Santé :

Le Projet de loi Touraine constitue, pour les hôpitaux publics, « l’arsenal juridique » chargé de garantir la diminution de 3,4 milliards d’euros en 2016, décidée par un ONDAM* « historiquement bas », dans le cadre du « Pacte d’austérité ». Le plan d’économies de 3 milliards supplémentaires demandé aux hôpitaux aboutira à une diminution de l’offre de soins. Dans ce contexte, il est clair que les Groupements Hospitaliers de Territoire (prévus par la loi) ne sont pas la bonne solution. Leur objectif est de fermer massivement des services et des structures pour concentrer les moyens sur des établissements de référence éloignés et qui seront engorgés. Le projet de loi Touraine entend accélérer la fermeture de dizaines de milliers de lits supplémentaires, d’hôpitaux publics entiers, s’accompagnant d’un plan social de 22 000 suppressions de postes !

En outre, les hôpitaux se voient imposer, par les Agences Régionales de Santé, les objectifs d’un plan triennal d’économies qui prévoit d’accélérer le « virage ambulatoire » à marche forcée, par une « baisse capacitaire » en termes de lits d’hospitalisation, qui va se traduire par de nouvelles suppressions de lits et de postes, ne permettant plus de répondre aux besoins croissants de la population.

Vers le désengagement de la Sécurité Sociale

La dernière Convention d’Objectifs et de Gestion (COG) de la Sécurité Sociale supprime 8 800 emplois, soit plus de 5 % des effectifs en 4 ans. Cela porte la réduction de l’emploi dans les sécu à 24000. Il en est de même dans les autres organismes de sécurité sociale.

Demain avec la loi :

La généralisation du « tiers payant » est un bouleversement des principes fondateurs de la sécurité sociale. Les assurances complémentaires deviendront des opérateurs du système au même titre que le régime obligatoire. Il faut être clair : le désengagement de la sécurité sociale se traduira forcément par une charge de plus en plus importante pour les assurés, car ce sont eux qui payent les assurances complémentaires ! L’augmentation continue des tarifs des complémentaires accentue les inégalités sociales, c’est-à-dire, avec un panier de soins a minima pour l’immense majorité de la population et des soins corrects pour ceux qui auront les moyens de les payer.

Par ailleurs, si les assurés seront dispensés de l’avance des soins, beaucoup d’entre eux seront soulagés de ne plus avoir à faire l’avance des frais, par contre ils seront ponctionnés directement sur leurs comptes bancaires pour les franchises et autres « restes à charge ».

En savoir plus :

La CGT porte une autre ambition : celle d’une reconquête de la Sécurité Sociale, notamment en ce qui concerne notre politique sanitaire et sociale. Elle propose de payer moins les actionnaires et d’aller chercher l’argent nécessaire là où il se trouve afin de financer la Sécurité Sociale à hauteur de ses besoins : c’est possible
Voir les propositions dans la rubrique protection sociale

Et également les propositions dans le fascicule « 5 exigences, 12 propositions », consultables sur : www.sante.cgt.fr

*ONDAM : L’objectif national des dépenses d’assurance maladie est le montant prévisionnel établi annuellement pour les dépenses de l’assurance maladie. C’est un outil de régulation des dépenses de l’assurance maladie, voté chaque année par le Parlement.