La cgt

NOUS SUIVRE
  

Le point à ce jour


Des manifestations ou rassemblements contre la loi Bachelot et pour la "défense du service public hospitalier" ont eu lieu jeudi 14 mai dans une trentaine de villes, dont Paris, Lyon, Marseille, Besançon, Gap, Lyon, Marseille, Nantes ou Nice. Des rassemblements ont eu lieu à Bayonne, Lille, Montpellier, Nîmes, Perpignan, Poitiers, Rennes, Tours ou Verdun.

Ce projet de loi en débat à l’Assemblée nationale depuis le 10 février est contesté par les organisations syndicales, la mutualité, de très nombreux élus, usagers et professionnels ainsi que par plusieurs dizaines de professeurs de médecine.
Il remet en cause le service public et notre système solidaire de sécurité sociale. Il porte une logique dans laquelle la santé est une marchandise et l’hôpital une entreprise. L’évolution de notre système de santé ne peut pas se mener sur cette base : ce projet de loi doit être retiré.

De nombreuses organisations ont fait des propositions alternatives. Un véritable débat démocratique, qui n’a pas eu lieu, doit s’ouvrir avec comme priorité et ambition :

- la réponse aux besoins de santé de la population ;
- le développement du service public, seul garant de l’égalité d’accès aux soins ;
- un véritable plan d’investissement humain dans la formation et l’emploi ;
- une gestion démocratique à tous les niveaux ;
- une mise en sécurité sociale pour tous.