La cgt

NOUS SUIVRE
  

L’essentiel

La Cgt tiendra le 16 mars à Montreuil des assises de la précarité. Quel est le sens de cette initiative ?

Francine Blanche, secrétaire confédérale de la Cgt : Nombreux sont les salariés qui considèrent que les syndicats ne font pas assez contre la précarité. Nous entendons ce message. Pour gagner des conquêtes sociales, il ne suffit plus d’être fort dans quelques bastions au milieu de déserts syndicaux. Avec ces premières assises de la précarité, nous avons décidé de mettre les pieds dans le plat. Nos objectifs ? Mesurez combien la précarité gangrène de plus en plus de vies et d’emplois, dans le privé comme dans le public. Montrer qu’elle n’est pas inéluctable, à l’opposé de ce que prétendent les chantres du libéralisme. Faire ce rencontrer celles et ceux qui ont commencé à faire bouger les choses. Faire que ces expériences deviennent le bien commun de toute la Cgt. Il s’agit de construire ensemble des propositions applicables immédiatement et susceptibles de s’intégrer dans notre ambition de sécurité sociale professionnelle.

Propos recueillis par Régis Frutier et parus dans la NVO du 10 mars 2006

Programme de la journée


Dernière mise à jour : 20 mars 2006