La cgt

NOUS SUIVRE
  

L’essentiel

L’essentiel

Interview de Pascal Debay, dirigeant de la CGT

Regarder sur youtube




Dans le cadre de leur campagne « Ensemble uni-e-s contre l’extrême droite », les syndicats CGT, FSU, Solidaires, l’Unef, l’UNL et la Fidl se sont d’abord retrouvés pour une journée de travail, le 29 janvier 2014, qui a marqué le lancement de la campagne, et se sont de nouveau réunis, en avril 2014, pour promouvoir ensemble un livre, En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, véritable « antidote » aux idées fausses véhiculées par l’extrême droite.

Constituant un nouveau temps fort de leur campagne commune, une nouvelle journée d’étude réunira, à Béziers (34), le mercredi 6 mai 2015, plus d’une centaine de syndicalistes venu-e-s de plusieurs villes gérées par le Front National et par la Ligue du sud, qui témoigneront du vécu des différents acteurs de l’éducation nationale, du secteur culturel, des associations et des services municipaux et communaux, dans une ville dirigée par une équipe municipale d’extrême droite.

Toute la journée contribuera ainsi à démasquer l’imposture sociale de l’extrême droite, en 2015, en France, en permettant aux uns et aux autres de mettre en lumière et de débattre des pratiques de l’extrême droite en tant qu’employeur et acteur de la vie économique locale. L’objectif de cette nouvelle étape de la campagne syndicale unitaire contre l’extrême droite est d’éclairer les conséquences néfastes de la mise en œuvre de ses propositions et conceptions politiques pour mieux les combattre. De fait, les conséquences sur la jeunesse, le « vivre ensemble » seront aussi au cœur des débats.

La journée d’étude se déroulera à l’union locale de Béziers, 57 Boulevard Frédéric Mistral, de 9h à 17h, et sera rythmée par quatre ateliers le matin et une séance plénière l’après-midi, qui seront autant d’occasions d’échanger sur :

  • Les pratiques de l’extrême droite en tant qu’employeur et acteur économique local
  • les conséquences sur l’éducation et pour la jeunesse des politiques menées par l’extrême droite
  • l’obsession « sécuritaire » de l’extrême droite qui ne règle en rien les questions d’insécurité sociale
  • les conséquences pour le tissu associatif et culturel des politiques menées par les municipalité d’extrême droite
PDF - 260.8 ko
Cliquer l’image ci-dessus pour voir le programme de la journée d’étude du 6 mai 2015 à Béziers, « Extrême droite, l’envers du décor ».

Dernière mise à jour : 10 juin 2015