La cgt

NOUS SUIVRE
  

Formation professionnelle continue

Formation professionnelle continue

Les règles de la formation professionnelle continue des salariés ont changé avec l’entrée en vigueur le 1er janvier 2015 de la loi du 5 mars 2014. Cette réforme a transposé notamment l’accord national interprofessionnel (ANI) du 14 décembre 2013 sur la formation professionnelle. Elle touche aux droits des salariés puisqu’elle met, notamment, en place dès le 1er janvier 2015 le compte personnel 
de formation, CPF. Mais elle modifie aussi le système de financement de la formation professionnelle en organisant le désengagement financier des entreprises. Il n’y a rien dans la loi « formation professionnelle, emploi et démocratie sociale » qui impose aux employeurs l’obligation de former leurs salariés.


Dernière mise à jour : 10 juin 2015

La démarche de la CGT à toutes les étapes de l’élaboration de cette réforme a consisté à apporter ses propositions pour faire progresser le droit à la formation pour chaque salarié s’inscrivant dans la construction dune sécurité sociale professionnelle pour tous. Pour un droit individuel du salarié opposable, garanti collectivement.
Dans la mis en œuvre de cette réforme, la CGT, ses organisations, les syndiqués CGT en lien avec les salariés, doivent pour cela ouvrir un grand chantier de réflexions, de revendications et d’actions pour installer la formation professionnelle au cœur de l’action syndicale.
Pour que l’Entretien Professionnel associé au Conseil en Evolution Professionnelle débouche sur la construction de parcours de formations qualifiantes.
Pour que les Plans de Formation des entreprises soient l’objet d’une délibération sociale entre le dirigeant de l’entreprise et la représentation des salariés.
Pour que le Compte Personnel de Formation soit massivement mobilisé volontairement par les salariés et les demandeurs d’emploi afin d’accéder à une formation ouvrant des perspectives de trajectoire professionnelle évolutive choisie.
pour faire en sorte que la formation soit effectivement reconnue par les entreprises dans les évolutions salariales, ce qui est une condition incontournable pour que les salariés aient l’intérêt à se former.
Pour s’assurer de la qualité des formations.
La mise en œuvre de cette réforme et la conquête de droits nouveaux sont donc plus que jamais un enjeu syndical sur lequel la CGT entend travailler avec d’autres acteurs.